Marchés:
Chargement en cours…

LUNDI 30 NOV

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

YouTube va afficher plus de publicités, sans rémunérer davantage les vidéastes

Logo Business AM
Tech

20/11/2020 | Olivier Daelen | 5 min de lecture

Tymon Oziemblewski on Pixabay

YouTube a annoncé qu’il allait ajouter des publicités supplémentaires au début et au milieu des vidéos publiées sur sa plateforme. Cependant, les nouveaux revenus qu’elles rapporteront au géant de la vidéo en ligne ne profiteront pas aux créateurs.

Jusqu’à présent, seuls les vidéastes qui avaient passé un partenariat (Programme Partenaire Youtube) avec YouTube voyaient leurs vidéos entrecoupées de contenu publicitaire. Ce qui leur permettait d’être rémunérés.

Désormais, les créateurs de contenu qui n’ont pas de contrat avec YouTube pourront également voir des publicités s’immiscer sur leurs vidéos.

Les conditions d’accès restent inchangées

Pour obtenir une monétisation de ses vidéos, chaque vidéaste doit remplir plusieurs conditions. Il doit notamment compter au minimum un millier d’abonnés et enregistrer plus de 4.000 heures de visionnage sur l’année pour ses créations.

YouTube précise que les vidéastes qui verront des publicités apparaître sur leurs vidéos pourront, évidemment, faire une demande de partenariat. Problème: les conditions à remplir pour y souscrire restent inchangées.

Conséquence: certains YouTubeurs sont susceptibles de voir leurs vidéos être entrecoupées de publicités, tout en restant dans l’impossibilité de demander une monétisation en retour.

Exemple concret. Si une vidéo fait soudainement le buzz, YouTube va plus que probablement y ajouter des publicités. Or, si son auteur n’a déjà pas cumulé 4.000 heures de visionnage sur l’année, il sera dans l’impossibilité d’être rémunéré. Alors que la plateforme de streaming recevra, elle, de l’argent grâce auxdites publicités.

Les critiques fusent

Depuis que YouTube a fait son annonce, de nombreux internautes s’insurgent. Certains se sont rendus sur le forum d’aide de la plateforme pour exprimer leur mécontentement.

En plus d’être un coup dur pour les ‘petits créateurs de contenu’, beaucoup estiment qu’il s’agit là d’une manœuvre destinée à inonder YouTube de publicités afin de pousser les utilisateurs vers la version Premium de la plateforme. En s’y abonnant (11,99 euros par mois), les publicités disparaissent.

‘YouTube dit à ses créateurs qu’il est heureux de gagner de l’argent sur leur dos, tandis que ceux-ci n’obtiennent même pas un penny. Il n’y a pas d’autre interprétation possible’, fustige un internaute.

Si ces nouvelles mesures vont sans doute pousser certains vidéastes à quitter YouTube, cela ne devrait toutefois pas pénaliser la plateforme. ‘Le grand nombre de créateurs qui essaient de devenir populaires sur YouTube montre qu’il y a toujours quelqu’un d’autre qui est prêt à remplacer un vidéaste malheureux qui souhaite s’en aller’, a souligné le journalise spécialisé Chris Stokel-Walker, auprès de la BBC.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    62.235.120
  • Nombre
    de décès
    1.452.317
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    574.448
  • Nombre
    de décès
    16.461
Logo Business AM

Business AM | Stocks