Il est (vraiment) temps d’abandonner Windows 7

Malgré les nombreux avertissements, le système d’exploitation Windows 7 reste encore aujourd’hui utilisé par une minorité de personnes, principalement des entreprises.

L’actualité : Microsoft annonce la fin du support pour son programme de sécurité pour Windows 7

Zoom arrière : la prise en charge de cet OS (« operating system », soit « système d’exploitation ») lancé en 2009 a pris officiellement fin en 2015. Microsoft a tout de même offert la possibilité à ses utilisateurs de continuer d’en profiter – mises à jour de sécurité incluses – jusqu’en 2020. Quant aux entreprises, moyennant finance, elles pouvaient prolonger la durée du support durant un an et renouveler la chose 3 fois. On arrive donc à 2023.

Le détail : Le programme d’Extended Security Updates de Microsoft prendra fin ce mardi 10 janvier 2023.

  • À compter de cette date, les entreprises qui continuent d’utiliser Windows 7 ne bénéficieront plus de mises à jour de sécurité.
  • Obsolète, l’OS sera alors vulnérable aux cyberattaques.

Windows 7 était-il si bien que cela ?

Bien que cet OS soit âgé de plus d’une décennie et que Microsoft ait sorti pas moins de 4 nouveaux systèmes d’exploitation depuis son lancement (Windows 8, 8.1, 10 et 11), Windows 7 est toujours activement utilisé sur 3,19% des appareils Windows en Belgique, selon Statcounter. À l’échelle mondiale, on passe à 10,52 %. Comment expliquer cela ?

  • Un manque de choix : l’obstination de certaines entreprises à utiliser Windows 7 peut être liée au fait que les applications dont elles ont besoin ne fonctionnent que sur cet OS.
  • Fracture numérique : pour d’autres, elles ont sans doute manqué le coche et ont persisté dans leur voie au fil des années.
    • Remplacer un grand nombre de machines dans le cas où celles-ci sont trop datées pour faire tourner un OS plus récent représente également un coût important. Cela a certainement beaucoup joué pour certaines sociétés.

Windows 10 ou 11

  • Seule solution pour ces entreprises de continuer de tourner en toute sécurité : installer Windows 10 ou 11 sur leurs machines.
  • Malheureusement, comme le souligne la firme de Redmond dans sa note, « la plupart des appareils Windows 7 ne répondront pas aux exigences matérielles pour la mise à jour vers Windows 11 » et cela vaut aussi pour Windows 10. Il leur faudra donc acheter de nouveaux ordinateurs.

Opter pour des machines compatibles avec Windows 11 est par ailleurs sans doute la meilleure solution puisque Microsoft a déjà annoncé la date de fin du support de Windows 10, prévu pour octobre 2025. Le géant américain pourrait faire de nouvelles exceptions, mais il y a fort à parier qu’elles seront, elles aussi, limitées dans le temps. Il sera donc plus intéressant d’investir dans une machine déjà compatible avec Windows 11, histoire de la garder plus longtemps.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20