WeChat ne craint pas les menaces de sanctions de Donald Trump

(Isopix)

Selon Tencent, la société mère de WeChat, l’interdiction annoncée par le président américain n’affectera que très peu le groupe. La firme chinoise vient d’ailleurs d’annoncer des résultats en nette augmentation.

Tencent a dégagé un profit de 30 milliards de yuans (3,65 milliards d’euros) au cours du dernier trimestre. Cela représente une hausse de 28% par rapport à la même période l’année passée. Cette annonce était l’occasion pour la firme de réagir à la décision de Trump d’interdire WeChat sur les produits américains. Le 6 août dernier, le président a donné 45 jours aux entreprises américaines pour cesser de faire affaire avec WeChat.

Selon les estimations de Tencent, cela n’aura pratiquement pas d’impact sur les finances de l’entreprise. Seuls 2% des revenus de WeChat proviendraient des États-Unis.

Depuis l’annonce des résultats trimestriels mercredi soir, les actions de Tencent ont grimpé de 3,5%. Elles restent toutefois encore bien en dessous de sa valeur au 6 août, avant que Trump n’annonce les sanctions.

Weixin

La firme chinoise craint toutefois que le nouveau décret prenne en compte l’autre application de messagerie de Tencent, appelée Weixin. Elle est uniquement disponible en Chine. Mais si l’application devait être interdite sur les Smartphones d’Apple, ce serait bien plus problématique pour Tencent.

Toutefois, les annonces de Donald Trump laissent penser que seul WeChat est visé. Les autres activités de l’entreprise, surtout connue pour ses jeux mobiles, ne devraient donc pas être impactées.