VW et Goldman Sachs misent beaucoup sur ce fabricant pour « soutenir la demande de batteries en croissance rapide »

Le fabricant suédois de batteries Northvolt a annoncé mardi qu’il avait reçu un coup de pouce financier de 1,1 milliard de dollars de la part de plusieurs grands investisseurs, dont le groupe VW et Goldman Sachs. Grâce à ces fonds, l’entreprise espère augmenter sa capacité de production.

Depuis sa création en 2016, l’entreprise a déjà investi 8 milliards de dollars (7,8 milliards d’euros). Outre VW et Goldman Sachs, des entreprises telles que Baillie Gifford, Swedbank Robur, PCS Holding et TM Capital figurent parmi les bailleurs de fonds.

Cet investissement profitera sans aucun doute au fabricant de batteries. Dans une déclaration à CNBC, la société basée en Suède a déclaré que l’obligation convertible de 1,1 milliard de dollars serait utilisée pour financer « l’expansion de la production de cellules et de cathodes de batteries en Europe afin de soutenir une demande de batteries en croissance rapide. »

Bientôt de nouvelles « gigafactories »

Le fait que Northvolt se porte si bien est important pour l’Europe. En effet, en décembre, l’entreprise a produit sa première cellule de batterie au lithium-ion dans la gigafactory suédoise de Skellefteå. C’était le coup d’envoi : elle est la première entreprise européenne à disposer d’une « gigafactory », une usine capable de produire chaque année 15 gigawattheures (GWh) de stockage par batterie.

Mais l’entreprise ne reste pas inactive : elle prévoit désormais de construire deux autres usines géantes : une en Suède et une autre en Allemagne. Une fois que ces usines seront pleinement opérationnelles, la société espère fournir jusqu’à 150 GWh de stockage par batterie par an d’ici 2030. Cela représente suffisamment de batteries pour pas moins de 2,5 millions de voitures électriques par an.

Il y a toutefois un bémol : bien que Northvolt soit la première entreprise européenne à construire des gigafactories, il existe déjà deux grandes usines en Europe exploitées par des entreprises sud-coréennes. LG Electronics et Samsung ont tous deux des sites à Wroclaw, en Pologne, et à Budapest, en Hongrie, respectivement.

L’électrification est une priorité européenne

Northvolt est loin d’être la seule entreprise qui prévoit de produire des batteries sur le sol européen. Tesla aussi a entre-temps construit sa gigafactory de Berlin-Brandebourg. VW souhaite également construire sa propre usine dans l’État allemand de Basse-Saxe.

Toutes ces gigafactories doivent permettre d’atteindre les objectifs européens en matière de climat : d’ici 2035, les émissions de CO2 des nouvelles voitures et camionnettes dans l’Union devront faire partie du passé. En fait, cela signifie que toutes – ou la plupart – des nouvelles voitures devront être électriques d’ici là.

Toutefois, le projet d’électrification rapide du parc automobile européen suscite également des critiques. Selon certains analystes, l’énorme demande de matières premières rares, telles que le nickel, la bauxite et le lithium, pourrait devenir un énorme problème à l’avenir.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20