Northvolt prévoit une gigafactory en Allemagne : « Une capacité de production suffisante pour 1 million de véhicules électriques »

Northvolt veut construire une gigafactory en Allemagne. Le fabricant suédois de batteries espère que les premières batteries issues de cette installation sortiront de la chaîne de production en 2025, selon le site web économique CNBC.

Pourquoi est-ce important ?

Les gigafactories sont des installations qui produisent à grande échelle des batteries pour les véhicules électriques. Elon Musk, PDG de Tesla, est largement considéré comme l'inventeur du terme. Les efforts visant à construire de tels bâtiments d'usine interviennent à un moment où les grandes économies tentent de réduire l'empreinte carbone du transport routier, en abandonnant les véhicules fonctionnant à l'essence et au diesel.

Dans un communiqué, le fabricant de batteries basé à Stockholm a déclaré que l’usine Northvolt Drei serait située à Heide, dans le nord de l’Allemagne. L’usine fournira des batteries lithium-ion pour le marché européen.

Northvolt a également fait valoir que la « capacité de production potentielle » de sa troisième gigafactory est prévue à 60 gigawattheures par an, ce qui « serait suffisant pour environ un million de véhicules électriques ».

« Produit très durable »

L’emplacement de la centrale – dans le Land allemand du Schleswig-Holstein – lui permettrait d’utiliser le réseau énergétique de la région. Le site est « caractérisé par un excédent d’électricité généré par l’énergie éolienne terrestre et en mer et renforcé par une énergie propre fournie par les interconnexions de réseau avec le Danemark et la Norvège », selon le communiqué.

« La façon dont nous produisons une cellule de batterie est importante », a déclaré mardi Peter Carlsson, PDG de Northvolt. « Si vous utilisez du charbon dans votre production, vous intégrez une bonne quantité de CO2 dans votre batterie, mais si nous utilisons une énergie propre, nous pouvons construire un produit très durable », a déclaré M. Carlsson.

« Notre philosophie est que les nouvelles industries à forte intensité énergétique, comme la production de batteries, doivent être implantées à proximité géographique de l’endroit où l’énergie propre est produite », a ajouté M. Carlsson.

Tesla et VW

En ce qui concerne la philosophie de durabilité, l’Union européenne vise une réduction de 100 % des émissions de CO2 des voitures et des camionnettes d’ici 2035. C’est en réponse à ce plan que plusieurs usines géantes sont en cours de construction dans la zone euro.

Au demeurant, Northvolt n’est pas la seule entreprise à vouloir implanter une gigafactory spécifiquement en Allemagne, moteur industriel et économique de l’Europe, qui abrite une main-d’œuvre hautement qualifiée. Tesla, par exemple, exploite également une gigafactory à Berlin-Brandebourg.

Et VW, qui a annoncé en décembre 2021 détenir une participation de 20 % dans Northvolt, souhaite également créer ses propres gigafactories en Europe. Là encore, il est prévu de construire une installation en Allemagne, dans l’État de Basse-Saxe.

Matières premières

La construction massive de gigafactories en Europe fait également l’objet de critiques. Selon les analystes, cette activité fera exploser la demande de matières premières rares, comme certains métaux, d’ici à 2050.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20