Coup de pouce à l’économie circulaire : Northvolt construit la première batterie de voiture électrique à partir de matériaux 100% recyclés

La société suédoise Northvolt a déclaré vendredi qu’elle avait produit sa première cellule de batterie composée de « nickel, de manganèse et de cobalt 100% recyclés ». Le fabricant de batteries de voiture a également indiqué qu’il allait construire une usine de recyclage, afin de pouvoir recycler 125.000 tonnes de batteries par an.

Pourquoi est-ce important ?

Alors que l'industrie automobile commence à se transformer, les experts affirment que c'est le moment de prévoir ce qu'il adviendra des batteries en fin de vie. Ils font souvent référence à l'idée d'économie circulaire : les matériaux et les résidus doivent être réutilisés autant que possible pour réduire la pression sur l'environnement. La première batterie entièrement fabriquée à partir de matériaux recyclés est donc une réalisation durable et capitale à cet égard.

Dans un communiqué, la société basée à Stockholm – qui a attiré des investissements de Goldman Sachs et de Volkswagen – a déclaré que la batterie lithium-ion avait été produite par son programme de recyclage, Revolt.

Les matériaux cathodiques de la cellule ont été produits avec des métaux « récupérés par le recyclage des déchets de batteries« . Les tests ont montré que les performances étaient similaires à celles des cellules fabriquées avec des métaux fraîchement extraits, selon Northvolt.

Gigafactory et centre de recyclage

La construction du centre de recyclage, qui s’appellera Revolt Ett, devrait débuter au premier trimestre 2022, pour une mise en service en 2023. C’est ce que rapporte le site économique CNBC.

L’usine utilisera des matériaux provenant de batteries de véhicules électriques mises au rebut et de la ferraille de Northvolt Ett, l’usine principale de la société. La première batterie devrait y être produite avant la fin de l’année 2021. Les deux installations seront situées à Skellefteå, dans le nord de la Suède.

Selon l’entreprise, l’usine Revolt sera en mesure de recycler des matériaux tels que le lithium, le cobalt, le manganèse et le nickel pour alimenter la gigafactory.

En outre, les plastiques, le cuivre et l’aluminium seront également récupérés et « réintégrés dans les flux de production via des tiers locaux ».

Beaucoup plus local

La directrice générale de l’environnement de Northvolt, Emma Nehrenheim, a été interrogée par CNBC sur ses réflexions concernant le recyclage et l’économie circulaire à l’avenir.

« Je pense que ce sera le principal moteur de toute nouvelle industrie », a-t-elle déclaré. « Aucune technologie perturbatrice ne pourra s’en passer et je pense qu’à long terme… les matériaux recyclés rendront l’industrie (qui les utilise) plus compétitive que les autres (qui ne les utilisent pas). »

« À long terme, il sera beaucoup plus rentable d’utiliser un produit pour fabriquer un nouveau produit, une fois que les processus seront en place », a déclaré Nog Nehrenheim.

« Vous réduisez la dépendance … du marché des matières premières, vous avez une source beaucoup plus durable … c’est beaucoup plus local. »

Passer à l’électrique

Les projets de Northvolt arrivent à un moment où le passage aux véhicules électriques commence à prendre de l’ampleur.

Cette semaine, les signataires d’une déclaration faite lors de la conférence sur le climat COP26 ont déclaré qu’ils s’efforceraient « de faire en sorte que toutes les ventes de voitures et de camionnettes neuves soient exemptes d’émissions dans le monde entier d’ici 2040, et sur les principaux marchés d’ici 2035 au plus tard ».

Alors que les États-Unis, la Chine et des constructeurs automobiles tels que Volkswagen et Toyota se sont abstenus de signer la déclaration, cette dernière a pu compter sur les signatures du Royaume-Uni, des gouvernements mexicain et canadien et de grands constructeurs automobiles tels que Ford, General Motors et Volvo Cars.

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20