Volkswagen dépense 4 milliards de dollars pour des capteurs LIDAR: « peine perdue », pour Elon Musk

Selon Bloomberg, le géant allemand de l’automobile Volkswagen a passé une commande de 4 milliards de dollars de capteurs LIDAR à la société israélienne Innoviz Technologies. D’après le patron d’Innoviz, Omer Keilaf, il est possible que Volkswagen en achète encore à l’avenir.

Le LIDAR, abréviation de « Light Detection And Ranging » (détection et télémétrie par la lumière), est une technologie qui vise à aider les véhicules à observer leur environnement en utilisant des impulsions laser pour déterminer la distance d’un objet ou d’une surface. Les capteurs sont un élément important de la course au développement des voitures à conduite autonome.

Initialement, le coût des systèmes LIDAR était très élevé: une adoption massive n’a pas encore eu lieu. Mais ces dernières années, les coûts de développement et de production ont baissé, faisant du LIDAR une option de plus en plus populaire auprès des constructeurs automobiles.

Le fait que Volkswagen y consacre 4 milliards est un signe clair de sa volonté de produire des voitures à conduite autonome. Selon les termes de l’accord, l’entreprise équipera 5 à 8 millions de véhicules de systèmes LIDAR au cours des prochaines années. Ils sortiront des chaînes de montage à partir du milieu de cette décennie.

La course aux voitures à conduite autonome

Volkswagen est loin d’être le seul constructeur automobile à tenter de développer des voitures à conduite autonome. Presque tous les constructeurs automobiles dans ce domaine et même des entreprises qui ne produisent traditionnellement pas de voitures, comme Apple, Google et Uber, se joignent à la course. En Chine également, des marques comme Baidu et Xpeng misent beaucoup sur la technologie de la conduite autonome. Cette dernière s’est récemment associée à la société de commerce électronique Alibaba.

Chaque entreprise procède à sa manière. Toutes n’utilisent pas les systèmes LIDAR. L’une des marques les plus connues développant la technologie de conduite autonome, Tesla, en est un exemple. Depuis le début de l’année 2022, l’entreprise d’Elon Musk n’utilise plus du tout de modules radar: elle veut se fier uniquement aux données visuelles.

Bien que Tesla ait effectué des essais avec le LIDAR par le passé, Elon Musk a déclaré que cette technologie était une « peine perdue ». Les marques utilisant les systèmes à base de laser seraient « condamnées », avait-il déclaré en 2019 lors du Tesla Autonomy Day. Les jugeant « coûteux et inutiles », il avait ajouté qu’en acheter plein était « ridicule ».

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20