Un report des Jeux Olympiques ‘pourrait devenir inévitable’ prévient le Premier ministre japonais

(AP Photo/Eugene Hoshiko)

Les médias locaux rapportent que le Premier ministre japonais Shinzo Abe a laissé entendre que les Jeux olympiques de Tokyo pourraient être reportés. Les Comités olympique et paralympique canadiens ont entre-temps annoncé qu’ils n’enverraient pas d’équipe cette année. Tandis que la fédération internationale d’athlétisme demande ce lundi un report des JO.

‘Si la décision du CIO signifie qu’il devient impossible d’organiser les Jeux olympiques sous une forme complète, comme je l’ai déjà dit, alors il faudra peut-être décider de les reporter’, a précisément déclaré Shinzo Abe au Parlement lundi, selon le Nikkei Asian Review.

Si le Premier ministre japonais a laissé entendre la possibilité d’un report, il a radicalement exclu celle d’annuler les Jeux, rapporte CNBC: ‘ce n’est pas une option’. La commission exécutive du Comité international olympique (CIO) abonde dans ce sens, déclarant dimanche que l’annulation de l’événement ‘ne résoudrait aucun des problèmes ou n’aiderait personne. Par conséquent, l’annulation n’est pas à l’ordre du jour.’

Ce coup de théâtre survient en effet un jour à peine après que les organisateurs aient annoncé intensifier leur travail de ‘planification de scénarios’ pour l’événement sportif à Tokyo. Objectif: contenir la propagation du nouveau coronavirus et sauvegarder la santé des personnes concernées. Cette intensification ‘permettra une meilleure visibilité de l’évolution rapide de la situation sanitaire dans le monde et au Japon’, indique le CIO.

Pressions

Face à la propagation du coronavirus dans le monde entier, le Japon subit d’énormes pressions pour reporter ses Jeux. Ceux-ci doivent commencer le 24 juillet à Tokyo et attirer de nombreux touristes, alors que la liste d’événements reportés ou annulés s’allonge de jour en jour.

Le comité d’organisation des JO de Tokyo a pour la première fois envisagé un report de l’événement il y a une douzaine de jours. ‘C’est la meilleure option si les Jeux ne peuvent pas se tenir comme prévu’ déclarait au Wall Street Journal le membre du CIO Haruyuki Takahashi. Une annulation simple coûterait effectivement beaucoup trop cher, les organisateurs pencheraient donc sur un report d’un ou deux ans, comme pour le championnat d’Europe de football.

Le Canada se rétracte

Autre signe d’un potentiel report: le Comité olympique canadien (COC) et le Comité paralympique canadien (CPC) ont annoncé à leur tour dimanche qu’ils n’enverront pas d’équipes aux Jeux cette année. Une décision soutenue par ‘les commissions des athlètes, les organisations sportives nationales et le gouvernement du Canada’, ont déclaré les deux comités.

‘Le COC et le CPC appellent d’urgence le Comité international olympique, le Comité international paralympique (CIP) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à reporter les Jeux d’un an et nous leur offrons notre plein soutien pour les aider à s’y retrouver dans toutes les complexités qu’entraînera la reprogrammation des Jeux’, indique leur communiqué. ‘Bien que nous reconnaissions les complexités inhérentes à un report, rien n’est plus important que la santé et la sécurité de nos athlètes et de la communauté mondiale.’

‘Ni faisable ni souhaitable’

Le président de la Fédération internationale d’athlétisme Sebastian Coe a également demandé au président du CIO Thomas Bach de reporter les Jeux olympiques de Tokyo en raison de l’épidémie du nouveau coronavirus, indique l’AFP.

Commencer les Jeux à la date prévue du 24 juillet n’est ‘ni faisable ni souhaitable’, écrit-il dans une lettre.

Le coronavirus a infecté plus de 294.000 personnes dans plus de 180 pays à ce jour. Au moins 12.900 personnes en sont mortes, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé.

Lire aussi: