Uber ne se joint pas à la vague de licenciements des entreprises technologiques américaines : « Aucun signe de faiblesse »

Uber Technologies, la société à l’origine de l’application de taxi Uber, n’envisage pas de supprimer des emplois. Et ce malgré le fait que le monde de la technologie ait été dans le creux de la vague tout au long de 2022.

Pourquoi est-ce important ?

L'inflation mondiale et la hausse des taux d'intérêt n'épargnent pas le secteur des technologies. La plupart des entreprises technologiques ont vu leurs bénéfices chuter, tandis que les coûts continuent d'augmenter. De plus, les perspectives sont plutôt sombres, ce qui renforce la tendance à la baisse des cours des actions. En conséquence de tout cela, plus de 130.000 personnes du secteur ont perdu leur emploi.

Dans l'actualité : le PDG d'Uber, Dara Khosrowshahi, affirme qu'il n'envisage pas de réduire ses effectifs et indique que sa société technologique est plus performante que les autres (même s'il ne dit pas ce dernier point en ces termes).

  • "Nous sommes dans une bonne position" et "nous ne voyons aucun signe de faiblesse", a soutenu le directeur général lors d'un événement économique dans la ville américaine de Chicago.
  • Le cadre supérieur a indiqué que son entreprise adopter
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20