Trois navires supplémentaires bourrés de céréales quittent l’Ukraine, qui ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Prochaine étape: les métaux

Trois nouveaux navires remplis de maïs ont quitté les ports de la mer Noire de Chornomorsk et d’Odessa vendredi matin. Au total, les cargos expédient 58 000 tonnes de maïs sur le marché mondial.

Le Navi Star, un navire battant pavillon du Panama, est parti d’Odessa avec 33 000 tonnes à bord. Le navire a été rejoint à quelques kilomètres de la côte par le Rojen et le Polarnet, les deux navires partis de Chornomorsk avec respectivement 13 000 et 12 000 tonnes de maïs à bord. Les deux navires ont donc d’abord dû faire route vers le nord, probablement pour éviter les bancs de sable et les mines marines posées par l’Ukraine et la Russie.

L’emplacement du Navi Star, du Rojen et du Polarnet (Photo : Vesselfinder)

Rester groupés

Le convoi a d’abord fait route vers le sud, où le Polarnet, un navire battant pavillon turc, a viré vers l’est : sa destination finale était Kerasu, un port turc sur la mer Noire. Les deux autres navires continuent vers Istanbul, où ils doivent traverser les détroits étroits du Bosphore et des Dardanelles.

Pendant le reste de leur voyage, les deux navires resteront en grande partie ensemble : la destination finale du Rojen est le port britannique de Teesport, à six kilomètres à l’est de Middlesbrough. Le Navi Star ne traversera pas la Manche : il s’amarrera en Irlande.

D’autres matières premières

Le commerce des céréales en provenance d’Ukraine peut ainsi se remettre progressivement sur pied. Le premier navire céréalier, le Razoni, battant pavillon sierra-léonais, a quitté le port d’Odessa lundi. À bord se trouvaient 26 000 tonnes de céréales, avec Tripoli au Liban comme destination finale. Le navire a pu traverser la mer Noire sans problème et se trouve maintenant au large des côtes turques, entre les îles grecques de Kos et Rhodes.

Maintenant que l’exportation de céréales est moins problématique, l’Ukraine voudraient passer à autre chose. Le ministre ukrainien de l’Économie, Taras Kachka, souhaite également exporter d’autres produits, comme les métaux : « Quelle est la différence entre les céréales et le minerai de fer ? Le métal, comme les céréales, est l’un des principaux produits d’exportation de l’Ukraine. »

(BL)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20