Test – Huawei FreeBuds Pro 2 : des écouteurs qui ont tout pour séduire… ou presque

Deux ans après les très bons FreeBuds Pro premier du nom, Huawei revient avec de nouveaux écouteurs sans fil haut de gamme. Au programme, tout ce qui se fait de mieux, du moins sur le papier, mais ce nouveau produit remplit-il ses promesses ? C’est ce que nous allons voir.

À première vue, pas de gros changements pour les FreeBuds Pro 2. Ils ressemblent à s’y méprendre à ceux de première génération. Huawei assure cependant que leurs dimensions ont été revues à la baisse. Ainsi, leur tige (rectangulaire) est 9% plus courte et 14% moins épaisse, alors que le boitier a perdu 10% de son volume. La démarcation entre la tige est l’écouteur a cependant été atténuée, ce qui n’est pas plus mal.

Voilà pour les grandes lignes. On peut également noter l’éventail de couleurs dans lequel les écouteurs sont disponibles, avec un revêtement chromé qui plaira à certains et pas forcément à d’autres. Dans le cadre de ce test, nous avons pu nous faire une idée de ce à quoi ressemblait l’édition Silver Blue qui, comme son nom l’indique, est bleutée. À choisir, nous ne nous serions pas tournés vers ce modèle, mais ce n’est qu’une question de goût, car le rendu est plutôt réussi.

Quant à la prise en main, là encore, c’est à chacun de se faire son propre avis. On aurait préféré un autre matériau pour les écouteurs que celui choisi par Huawei, une sorte plastique qui donne l’impression d’être recouvert d’un film gras. Heureusement, ce n’est qu’une impression.

Certifiés IP54, les FreeBuds Pro 2 résistent aux projections d’eau et à la plupart des poussières. Grâce à leur format semi-intra-auriculaire, ils tiennent assez bien en place, notamment lors d’une séance de sport grâce aux embouts de différentes tailles fournis, mais chipoter avec pour régler le volume peut facilement les faire sortir de leur trou, ce qui est en réalité assez dérangeant. Nous avons pourtant réalisé le test proposé dans l’app pour nous assurer que nous avions choisi les bons embouts…

Des raccourcis étonnants

Ici, pas question de mettre sa musique sur pause en effleurant la partie tactile des écouteurs. Pour cela, il faudra presser leur tige. Un fonctionnement symétrique qui a de quoi perturber ceux qui sont habitués aux commandes tactiles, mais qu’ils se rassurent, Huawei n’a pas fait une croix sur le tactile. Pour augmenter ou diminuer le volume, il faudra simplement caresser la tige des écouteurs – tout en essayant de ne pas le faire tomber.

Pour la personnalisation des commandes, il faudra repasser, car l’application associée permet simplement d’activer ou désactiver celles par défaut. Ainsi, vous pourrez activer ou désactiver la mise en pause automatique de l’audio lorsque vous enlevez un écouteur, mais c’est à peu près tout.

Une app utile et bien pensée

Pour appareiller les écouteurs à un appareil, il faudra télécharger l’application AI Life. Le jeu du chat et de la souris pourra alors débuter. Le premier appairage a en effet été plutôt hasardeux et nous avons également rencontré quelques déconnexions inopinées au début. Au bout d’un moment, nous avons quand même pu modifier de l’app dont l’interface a été particulièrement bien pensée pour modifier les réglages et préférences des écouteurs ; réduction du bruit active, égalisateur, fonction trouver mes écouteurs, etc. Il faudra en effet passer par elle pour activer les fonctionnalités des FreeBuds Pro 2, mais aussi opter pour l’un ou l’autre mode d’écoute.

D’ailleurs, le mode par défaut est le fruit d’un partenariat entre Huawei et l’entreprise d’ingénierie acoustique Devialet. Ce dernier met l’accent sur les détails et améliore les aigus et les médiums, mais trois autres présélections sont également proposées. L’utilisateur pourra en ajouter un via l’égalisateur à 10 bandes – un nombre plutôt rare.

Une qualité sonore premium, mais il y a un mais

Les nouveaux écouteurs du constructeur chinois sont à ranger dans le haut de gamme. Outre leur prix qui donne tout de suite le ton (200 €), la qualité sonore des FreeBuds Pro 2 ne laisse aucun doute. On note en effet une nette progression par rapport au modèle précédent, mais les écouteurs présentent tout de même quelques bémols.

La réduction de bruit active est évidemment de la partie et, bien que Huawei ait perfectionné la fonctionnalité, cette dernière laisse parfois encore à désirer. Dans l’ensemble, c’est très bien, Huawei n’a vraiment pas à rougir – d’autant plus que les écouteurs proposent quatre modes différents (Ultra pour les endroits bruyants, Général, Cosy et Dynamique qui s’adaptent en fonction du calme ou du vacarme alentour) pour s’adapter à toutes les situations et c’est plutôt appréciable –, mais le constructeur peut mieux faire encore, car les différents modes fonctionnent en réalité parfois au petit bonheur la chance. Il n’est donc pas exclu que des bruits parviennent à briser la protection offerte par les écouteurs.

Pour ce qui est de la qualité sonore en tant que telle, comme nous l’avons dit, les FreeBuds Pro 2 se placent en haut du panier. Huawei a réalisé un très bon boulot à ce niveau – la scène sonore est particulièrement bonne. Le partenariat avec Devialet a certainement aidé le constructeur à marquer une forte évolution par rapport au premier modèle. On note d’ailleurs que le son produit par les écouteurs est naturel, mais aussi qu’ils prennent en charge les codecs HD, LDAC et L2HC. Un argument qui devrait faire mouche auprès des connaisseurs.

Des appels et connexions catastrophiques

Cette fois-ci, Huawei a opté pour 3 microphones dans chaque écouteur au lieu de deux, afin d’améliorer les appels téléphoniques. Une belle tentative qui se solde par un succès dans les environnements calmes et par une jolie tentative dans les milieux bruyants. Dans ce cas de figure, les 3 microphones ne parviennent en effet pas à capter suffisamment la voix des bruits alentour sans la hacher – ce qui n’est évidemment pas très agréable pour notre interlocuteur. Et parfois, même dans un environnement calme, ça n’allait pas, mais ici, le problème n’était sans doute pas les microphones, mais plutôt la connexion des écouteurs avec notre téléphone.

Le plus gros défaut des FreeBuds Pro 2 est sans nul doute leur connexion. Nous avons en effet rencontré de nombreux problèmes à ce niveau sans qu’on puisse l’expliquer. Nous n’avions changé aucun paramètre, les écouteurs étaient pleinement chargés et à proximité de notre smartphone, pourtant, il est arrivé à de nombreuses reprises que la connexion saute de manière inopinée sans que l’on bouge le téléphone ou qu’on soit dans un environnement fortement connecté (on ne sait jamais). Vous vous en doutez, c’était quelque peu agaçant, surtout que nous n’avions aucune solution pour arranger cela.

Autonomie décevante

La réduction des écouteurs a malheureusement un impact sur leur batterie. Ainsi, si le constructeur évoque une autonomie de 6 heures 30, celle-ci passe à 4 heures lorsque l’active noise control est activé. C’est peu. Heureusement, le boitier permet de tripler cela, mais cela reste quand même insuffisant pour une journée complète à écouter de la musique ou pour regarder une série en toute liberté.

Le choix de Huawei d’opter pour un double transducteur dans chaque écouteur a certainement joué dans l’autonomie réduite des FreeBuds Pro 2, car l’utilisation de ce type de composant réduit l’espace disponible. Autrement dit, le constructeur a placé l’expérience sonore avant l’autonomie des écouteurs. Un choix qui pourrait diviser les consommateurs.

Conclusion

Les FreeBuds Pro 2 démontrent un certain nombre de progrès de la part de Huawei en matière d’écouteurs haut de gamme. Son partenariat avec Devialet lui a d’ailleurs permis de cosigner des réglages intéressants. De manière générale, les améliorations apportées sont une réussite ; l’expérience sonore proposée par les écouteurs est de très bonne facture, aidée par des modes d’écoute et réglages intéressants. La réduction de bruit active a également eu droit à une petite mise à jour, mais elle aurait mérité un peu plus de travail, notamment pour réduire son impact sur l’autonomie déjà limitée. Sur le plan technique, les FreeBuds Pro 2 ont toute leur place sur le haut de gamme. C’est au niveau de l’expérience utilisateur que les choses se compliquent. L’appairage n’est pas aisé, les problèmes de connexion sont réguliers et la qualité des appels laisse parfois à désirer, surtout dans un environnement bruyant. Autrement dit, il y a du bon voire du très bon chez les FreeBuds Pro 2, mais l’expérience pourrait être améliorée.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20