« Tesla n’a pas de problème de demande, mais un problème de production », assure Elon Musk

Le constructeur de voitures électriques Tesla a dévoilé ce mercredi ses résultats trimestriels. Un rapport attendu par de nombreux investisseurs et qui s’est avéré meilleur que prévu. Tesla accuse bel et bien une baisse de ses revenus, mais plus faible que celle à laquelle beaucoup s’attendaient.

Cette semaine a été marquée par l’annonce des résultats de deux grandes sociétés américaines ; Netflix et Tesla. Des annonces que bon nombre d’investisseurs attendaient de pied ferme, car en cas de résultats meilleurs que prévu, le marché pouvait à nouveau se retrouver dans le vert. Or, en cette période d’inflation globalisée, c’était l’espoir de beaucoup. Et dans le cas de Netflix et Tesla, ce fut le cas.

Des résultats moins mauvais que prévu

Confronté à de nombreux défis (problèmes d’approvisionnement, pénuries de matières premières essentielles, inflation), ainsi qu’à l’influence parfois désastreuse de son PDG, Tesla a accusé une perte de ses bénéfices au cours du deuxième trimestre 2022. Ce n’est pas une surprise en soi, mais fort heureusement, la chute est moins abrupte que prévu.

Le bénéfice ajusté par action a été de 2,27 $ au cours du deuxième trimestre. C’est plus que le 1,81 $ attendu par les analystes, mais cela reste inférieur aux 3,22 $ par action du trimestre précédent. Le chiffre d’affaires total de l’entreprise est tombé à 16,93 milliards de dollars, contre 18,76 milliards de dollars un trimestre plus tôt.

Une série d’augmentations de prix sur les véhicules électriques a en effet permis à Tesla de compenser les problèmes de production liés notamment aux confinements imposés en Chine suite à une recrudescence des cas de coronavirus.

Le constructeur vise toujours une croissance de 50% des livraisons pour cette année, a indiqué le directeur financier Zachary Kirkhorn, et ce, même si cet objectif est devenu plus difficile, « cela reste possible avec une exécution solide », rapporte Reuters.

Une demande stable

Lors de l’annonce téléphonique des résultats, son PDG Elon Musk a souligné que l’entreprise ne rencontrait pas de problème de demande. Il a en effet indiqué que l’intérêt pour Tesla n’était pas entaché par les problèmes économiques mondiaux, bien que ces derniers aient poussé l’entreprise à augmenter les prix de ces véhicules à des « niveaux embarrassants ». Le véritable challenge auquel est confronté le constructeur se pose plutôt du côté de la production.

Elon Musk reste cependant confiant quant à la production de ses véhicules. Il a d’ailleurs souligné que l’usine chinoise de Tesla avait terminé le deuxième trimestre avec un niveau de production mensuelle record.

Du côté des analystes, l’enthousiasme est plus tempéré. Certains s’attendent en effet à des « vents contraires sur les marges à court terme en raison de (nouveaux) défis liés à la montée en puissance de la nouvelle production, en particulier à Berlin ».

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20