Et tout à coup, les investisseurs ne semblent plus craindre une hausse des taux américains de 100 points de base

Les investisseurs ont beaucoup de choses à attendre cette semaine. La publication des résultats trimestriels de Netflix et Tesla, entre autres choses. Cela suggère que les marchés semblent moins attentifs à une éventuelle hausse des taux d’intérêt américains de 100 points de base.

La semaine dernière, la volatilité a pris le pas sur les marchés boursiers. La raison en était la publication du rapport sur l’inflation américaine, qui a démontré que la vie aux États-Unis était devenue 9,1% plus chère le mois dernier. Comme dans de nombreux autres pays, l’augmentation des prix de l’énergie est le principal moteur d’une inflation galopante.

Dans la perspective de la publication des chiffres de l’inflation, les bourses sont passées au rouge. Mais au cours des deux derniers jours de la semaine de négociation, il y a eu une reprise. Le Nasdaq a grimpé de 1,8 % vendredi. Le Dow Jones a gagné 2,1 % et le S&P500 1,9 %.

Augmentation du taux d’intérêt de 100 points de base ?

Il semble que les investisseurs ne s’inquiètent plus tant d’une éventuelle hausse des taux d’intérêt américains de 100 points de base. Cela s’explique en partie par le fait que Christopher Waller, membre du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale, a déclaré jeudi qu’il était favorable à une hausse des taux d’intérêt de 75 points de base.

« Tout cela, bien sûr, dépendra des informations que nous obtiendrons encore avant la réunion des 26 et 27 juillet », a-t-il déclaré. « Je pense, entre autres, aux chiffres des ventes au détail et de la construction de logements. S’ils s’avèrent nettement meilleurs que prévu, je penche pour une hausse plus importante lors de la réunion de juillet, dans la mesure où cela montre que la demande ne ralentit pas assez vite pour que l’inflation diminue. »

« Nous avons commencé la semaine avec une probabilité de 92 % que la Réserve fédérale augmente les taux d’intérêt de 75 points de base ce mois-ci. Puis, soudainement, mercredi, la probabilité qu’une augmentation de 100 points de base se profile à l’horizon a été estimée à 82 % », a déclaré Art Hogan, stratège en chef du marché chez National Securities, au site d’information américain CNBC. Vendredi, le marché a estimé la probabilité d’une telle augmentation à seulement 20 %.

Les résultats trimestriels absorbent toute l’attention

Cette semaine, les investisseurs seront surtout attentifs aux résultats trimestriels de quelques grands noms internationaux. Aujourd’hui, le rapport de Netflix est l’un des éléments à surveiller. Demain, ce sera le tour de Tesla. Plus tard dans la semaine, American Express, Twitter et Alphabet suivront.

Les stratèges s’attendent à ce que la saison des résultats du deuxième trimestre comprenne des déceptions et des révisions à la baisse, car les entreprises sont confrontées à l’inflation, aux problèmes de chaîne d’approvisionnement, aux pénuries de personnel et à une croissance économique désormais plus lente. Les investisseurs ne fondent donc pas de grands espoirs sur les rapports trimestriels. Les marchés boursiers pourraient ainsi passer dans le vert si les entreprises publient des résultats meilleurs que prévu.

Alors que les membres du conseil de la Réserve fédérale ne se réuniront pas avant la fin du mois, nous pouvons déjà nous préparer à la décision sur les taux d’intérêt de la Banque centrale européenne (BCE) cette semaine. Il est presque certain que le régulateur annoncera une hausse des taux. La question de savoir s’il s’agira d’une augmentation de 25 ou 50 points de base n’est pas encore tranchée.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20