L’inflation américaine continue sa progression: elle était de 9,1% en juin

Le mois dernier, l’inflation américaine a atteint un nouveau sommet en plus de 40 ans. Les prix ont en effet augmenté de 9,1% par rapport à l’année dernière, soit bien plus que ce que prévoyaient les analystes. En comparaison au mois précédent, l’inflation a progressé de 1,3%.

Quand est-ce que l’inflation arrêtera-t-elle de grimper ? Une question à laquelle il est difficile d’apporter une réponse. Les tentatives de la Réserve fédérale américaine de renverser la vapeur en augmentant les taux d’intérêt ne semblent pour l’instant n’avoir aucun effet sur la progression des prix. Au cours du mois de juin, celle-ci a atteint 9,1%, dépassant encore les prévisions.

En excluant les prix volatils des produits alimentaires et de l’énergie, l’indice des prix à la consommation (IPC) dits de base a augmenté de 5,9%. Là encore, on est au-dessus des estimations qui étaient de 5,7%.

D’un mois à l’autre, l’IPC global a augmenté de 1,3% – la plus forte hausse depuis 2005 – et l’IPC de base de 0,7%, contre des estimations de respectivement 1,1% et de 0,5%. L’essence, le logement et l’alimentation sont les indices qui ont le plus contribué à cette inflation record. La dernière fois que les États-Unis avaient connu une telle augmentation généralisée des prix remonte à 1981.

Ce nouveau rapport devrait renforcer la stratégie agressive de la Réserve fédérale américaine pour freiner l’inflation. Si une nouvelle hausse des taux d’intérêt était attendue, les derniers chiffres de l’inflation devraient pousser la Fed à miser sur une augmentation importante, similaire à celle du mois dernier. Une hausse de 0,75% au mois de juillet se confirme donc.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20