Les investisseurs en sueur: la Réserve fédérale augmentera-t-elle encore les taux d’intérêt de 75 points en juillet ?

Lors de la dernière réunion sur les taux d’intérêt, les membres du conseil de la Réserve fédérale ont décidé de relever les taux d’intérêt de 75 points de base. La question se pose maintenant de savoir si une augmentation aussi forte suivra en juillet. Loretta Mester, la présidente de la Banque de la Réserve fédérale de Cleveland, y est déjà favorable.

Comme de nombreux autres pays, les États-Unis doivent faire face à une inflation galopante. En mai, par exemple, la vie de l’autre côté de l’Atlantique est devenue 8,6 % plus chère par rapport à l’année dernière. Pour contrer cette inflation, la Réserve fédérale a relevé les taux d’intérêt au cours des derniers mois. Lors de la dernière réunion sur les taux d’intérêt, il a même été décidé de relever le taux d’intérêt de 75 points de base pour le porter entre 1,5 et 1,75 %. En comparaison, le taux de dépôt dans la zone euro sont actuellement de -0,5 %. La BCE a décidé d’agir plus tard.

Les investisseurs sont inquiets

En juillet, les membres du conseil d’administration de la banque centrale américaine se réuniront à nouveau pour discuter de la politique des taux d’intérêt. Une fois encore, les marchés suivront de près la conférence de presse qui suivra cette réunion. Les investisseurs en actions ne sont tout simplement pas favorables à une hausse trop brutale des taux d’intérêt. Si les taux d’intérêt augmentent encore, les actifs à revenu fixe, tels que les obligations, deviendront plus rentables. Davantage de capitaux afflueront sur ces marchés et le prix des actions chutera. Cela est devenu douloureusement clair au cours des derniers mois. Par exemple, l’indice technologique Nasdaq est actuellement dans un marché baissier tout comme le S&P 500, il y a quelques semaines.

Les investisseurs se demandent s’il y aura une nouvelle hausse des taux de 75 points de base en juillet. Mester y est déjà favorable. Dans une interview accordée au site d’information américain CNBC, elle a déclaré qu’elle plaiderait en faveur d’une augmentation aussi importante lors de la prochaine réunion sur les taux d’intérêt. « Si les conditions le jour de la réunion sont exactement les mêmes qu’aujourd’hui, je plaiderais pour 75 points, car du côté de l’inflation, je n’ai pas encore vu les chiffres dont j’ai besoin. Rien n’indique que nous pouvons revenir à une augmentation de 50 points de base », a-t-elle déclaré.

Augmentation à 3,5 pour cent

Selon elle, il est important que les taux d’intérêt augmentent encore pour atteindre 3 à 3,5 % d’ici la fin de l’année. « Nous devons le faire rapidement et de manière cohérente », a déclaré la présidente de la Réserve fédérale de Cleveland. « À la Fed, nous sommes maintenant sur la voie pour amener nos taux d’intérêt à un niveau plus normal, puis probablement un peu plus haut, en territoire restrictif, afin de pouvoir faire baisser le taux d’inflation. »

Mme Mester n’est d’ailleurs pas la seule à plaider en faveur d’une augmentation de 75 points de base. Mary Daly, présidente de la Federal Reserve Bank of San Francisco, partage cette conviction. « Pour l’instant, c’est ce qui semble nécessaire », a-t-elle déclaré récemment après un discours à l’université Chapman. Elle prévoit une hausse des taux d’intérêt à 3,1 % d’ici la fin de l’année. C’est le « niveau neutre » selon Daly pour faire tomber l’inflation et en finir avec la politique de l’argent gratuit.

(BL)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20