Combien de temps dure en moyenne un marché baissier ?

C’est la question qui est sur toute les lèvres des investisseurs, petits ou gros: quand va s’arrêter ce bear market ? Pour être le plus objectif possible, plongeons-nous dans les statistiques.

On considère comme un bear market, une phase durant laquelle les marchés ont baissé de 20% par rapport à leur dernier pic. C’est désormais le cas du S&P 500, qui a lâché 21% par rapport aux 6 derniers mois. Il s’agit de l’indice qui regroupe les 500 plus grandes entreprises américaines cotées en bourse. L’indice des valeurs technologiques, le Nasdaq, est lui en bear market depuis un certain temps et a perdu 30% sur la même période.

Alors, bien sûr, chaque investisseur connait la formule: « Buy the dip !« , quand faut-il entrer et acheter au plus bas ? Les avis sont aussi nombreux que le nombre d’institutions financières. Pour le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, BlackRock, ce n’est pas encore le moment. Car BlackRock pense que la Fed va augmenter les taux de manière plus importante que ce qui était initialement prévu, de 50 à 75 points. C’est aussi l’avis de Barclays et de Jefferies.

Du côté de JP Morgan, on est plus optimiste. Marko Kolanovic pense que les États-Unis vont éviter la récession. Or, ce sentiment alimente les marchés baissiers depuis le début de l’année. Si le risque de récession disparait, la tendance pourrait très vite s’inverser. Notons au passage que la BCE ne prévoit pas non plus de récession en Europe.

Que nous dit l’histoire ?

Revenons à nos moutons : que nous disent les statistiques ?

Le dernier maché baissier a aussi été le plus court de l’histoire. Une situation tout à fait exceptionnelle provoquée par la pandémie : le S&P 500 a alors perdu 34% du 19 février au 23 mars 2020.

Ensuite, il faut remonter à la crise financière de 2008-2009 avec un double bear market. Le marché baissier a duré 62 jours, du 6 janvier 2009 au 9 mars 2009, lorsque l’indice a perdu plus de 27%. Mais celui qui a précédé était beaucoup plus long, du 9 octobre 2007 au 20 novembre 2008, soit 408 jours, au cours desquels l’indice a chuté de près de 52%.

Le plus long marché baissier du S&P s’est étendu du 11 janvier 1973 au 3 octobre 1974, soit 630 jours ou 21 mois, au cours desquels l’indice a chuté de plus de 48%. Une période qui s’est caractérisée elle aussi par une inflation importante, mais les conditions de la chute du PIB et la hausse du taux de chômage ne sont pas rencontrées cette fois-ci.

La pire période a bien sûr été la Grande Dépression, avec pas moins de 10 bear market dans les années 30.

La durée moyenne d’un marché baissier du S&P 500, selon les chiffres de Seeking Alpha, est de 268,3 jours, soit 38 semaines ou un peu moins de 10 mois.

Concernant le Nasdaq, son pire marché baissier s’est produit pendant l’éclatement de la bulle Internet au début de l’année 2000, lorsque l’indice a chuté de 75 % à la mi-octobre 2002. Le Nasdaq a aussi connu un marché baissier tout au long de la crise financière et qui n’a pris fin qu’en novembre 2013.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20