Pas de récession en Europe et une croissance accélérée dès le prochain trimestre, assure la BCE

Alors que le contexte économique actuel est loin d’être au beau fixe en Europe, plombé par une inflation galopante et des perspectives économiques en berne, la Banque centrale européenne assure dans un rapport que les prochains mois seront plus cléments pour l’économie de l’UE.

La zone euro a été particulièrement impactée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie. La confiance, l’investissement et le pouvoir d’achat des ménages se sont effondrés depuis le mois de février, après deux années déjà compliquées en raison de la pandémie. Les prix de l’énergie et des produits alimentaires ont explosé au cours des dernières semaines. L’inflation dans la zone euro atteint des records, de sorte que les économistes s’inquiètent et mettent la pression sur la Banque centrale européenne pour relever les taux d’intérêt et ainsi freiner l’inflation et éviter la récession.

Une pression qui dure depuis des mois et qui semble avoir porté ses fruits. La BCE s’apprêterait en effet à relever les taux d’intérêt ; d’abord en juillet et peut-être en septembre. Une décision qui pourrait être vue comme un aveu d’échec, pourtant, la BCE n’en reste pas moins optimiste. La zone euro va éviter la récession cette année et la croissance s’accélérera sensiblement au troisième trimestre, selon une enquête de la Banque centrale européenne, rapporte Reuters.

Croissance aux prochains trimestres

Les analystes monétaires interrogés par la BCE estiment que l’économie européenne devrait continuer de croitre au cours des prochains mois et donc, éviter la récession. Ainsi, pour le deuxième trimestre 2022, la croissance devrait être de 0,1%, mais elle devrait s’accélérer au prochain trimestre pour atteindre 0,4% et poursuivre sur cette voie jusqu’à la fin de l’année.

Une prédiction qui reposerait en grande partie sur la position qu’adoptera la Banque centrale européenne pour contrer l’inflation. Elle devrait en effet augmenter son taux de dépôt de 75 points de base cette année et de 150 points de base d’ici la fin 2024. Le taux devrait ainsi culminer à 1,25% à la mi-2024.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20