Taxe CO2 sur le chauffage et les transports : comment la décision de l’UE affectera les particuliers

L’Union européenne prévoit un nouveau fonds social de 87 milliards d’euros pour aider les consommateurs, alors qu’elle vient d’approuver l’application de la taxe CO2 sur le chauffage des bâtiments et les transports routiers.

Pourquoi est-ce important ?

Dans le cadre de Fit for 55, le plan climatique européen qui vise à réduire de 55 % les émissions polluantes d’ici 2030, l’UE a voté ce dimanche en faveur d’une série de nouvelles mesures qui aura des répercussions directes sur les émissions, mais aussi le portefeuille des particuliers. Un nouvel effort qui fait suite à la "taxe carbone aux frontières" également votée la semaine dernière et qui vise à remplacer l’European Emissions Trading System (ETS), afin de pousser les industriels européens à réduire leurs émissions, mais surtout à appliquer le même "droit à polluer" sur les importateurs.

Dans l’actualité : l’UE prévoit d’appliquer la taxe CO2 sur les bâtiments et les transports (ETS II) d’ici 2027.

  • L’accord stipule également que d’autres acteurs feront leur entrée dans l’ETS d’ici 2028, à savoir le secteur maritime international transitant par les ports européens et celui de l’aviation intra-européenne.
  • L’incinération de déchets pourrait suivre, mais la question n’a pas encore été tranchée.

Le détail : la taxe s’appliquera s

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20