« La taxe carbone aux frontières de l’UE va accélérer la désindustrialisation de l’Europe »

Ce « mécanisme d’ajustement carbone aux frontières » (MACF) pourrait mener à la désindustrialisation de l’Europe, alors que les industriels sont déjà écrasés par les coûts de l’énergie, s’inquiètent certains.

Pourquoi est-ce important ?

La "taxe carbone aux frontières" vise à faire payer aux importateurs de biens produits à l’étranger, dans des pays où les industriels ne sont pas soumis à une taxe sur leurs émissions de CO2, les mêmes "droits à polluer" que les producteurs européens. Cette mesure s’inscrit dans la quête de l’Union européenne de neutralité climatique d’ici à 2050.

Dans l’actu : après plusieurs années de négociations, le "mécanisme d’ajustement carbone aux frontières" a officiellement été voté par l’Union européenne.

Concrètement : les importateurs de biens produits dans des pays où les producteurs ne compensent pas ou peu leurs émissions de carbone devront passer à la caisse.

  • "Les entreprises qui importent dans l’UE seront tenues d'acheter des certificats MACF afin de compenser la différence entre le prix du carbone pay
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20