Rififi entre Musk et le clan Trump autour du rachat de Twitter: « Ce qu’ils disent est faux »

Suite au rachat de Twitter par Elon Musk, nombreux sont ceux qui ont pensé qu’il s’agissait d’une excellente nouvelle pour Donald Trump. Voilà maintenant plus d’un an que l’ancien président américain a été banni du réseau social à l’oiseau bleu. Certains estiment même qu’il aurait poussé Musk à faire une offre pour la plateforme. Il contre-attaque.

Avant même que l’offre de rachat de Twitter par Elon Musk ne soit acceptée, nombre de commentateurs ont souligné que cela ne pouvait être que bénéfique à Donald Trump. Autrefois hyperactif sur la plateforme, il en a été évincé en janvier 2021 suite à l’assaut du Capitole organisé par une partie de ses partisans. L’homme le plus riche du monde s’autoproclamant « absolutiste de la liberté d’expression« , il n’en avait pas fallu plus pour que les observateurs se disent qu’il pourrait l’absoudre.

Assez rapidement, Trump lui-même avait semblé vouloir mettre fin aux rumeurs, indiquant qu’il n’était pas intéressé par un retour sur une plateforme qu’il estime être devenue « très ennuyeuse ». « Des amis à moi me disent que Twitter n’est plus le même endroit », avait-il commenté il y a quelques semaines, déplorant le fait que le réseau s’était « débarrassé de beaucoup de [ses] bonnes voix, de beaucoup de [ses] voix conservatrices ».

Quelques jours plus tard, lors d’une interview avec Fox News, l’ancien président des États-Unis avait explicitement confirmé ce qu’il avait laissé entendre plus tôt: « Je ne vais pas retourner sur Twitter, je vais rester sur Truth », la plateforme qu’il a lancée il y a quelques mois. S’il avait qualifié Musk « d’homme bon », il avait critiqué le fait que Twitter avait des « bots et des faux comptes » et que Truth luttait plus efficacement contre ce phénomène.

« Nous avons encouragé Musk à racheter Twitter »

On pensait les rumeurs de rapprochement – direct ou indirect – entre Musk et Trump éteintes. Jusqu’à ce que le patron de Truth fasse, en cette fin de semaine, des déclarations pour le moins surprenantes sur le plateau de Fox Business Newtork.

« Le président Trump, avant même qu’Elon Musk n’achète [Twitter], a dit qu’il fallait l’acheter parce que l’objectif de notre entreprise est vraiment de construire une communauté où les gens se trouvent dans un environnement familial et sûr », a expliqué Devin Nunes. « Donald Trump voulait s’assurer que le peuple américain retrouve sa voix et que l’Internet soit ouvert. »

Suite logique de son discours (selon son point de vue): l’arrivée d’Elon Musk à la tête de Twitter est une excellente chose. Trump et son équipe l’auraient même incité à franchir le pas. « Des gens comme [lui] qui font ce qu’il fait, nous sommes totalement en faveur de cela. C’est pourquoi nous avons encouragé Elon Musk à acheter [Twitter], parce que quelqu’un doit continuer à s’attaquer à ces tyrans de la technologie », a-t-il déclaré.

« C’est faux »

Des propos pour le moins étonnants au vu des déclarations précédentes de Trump. Et Elon Musk n’a pas manqué d’y réagir. D’après lui, ce qu’a avancé Nunes est tout simplement une invention.

« C’est faux. Je n’ai eu aucune communication, directe ou indirecte, avec Trump, qui a déclaré publiquement qu’il serait exclusivement sur Truth Social », a tweeté l’homme le plus riche (et le plus endetté) du monde.

Une seule chose est sûre: l’un des deux camps ment.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20