Les relations USA – Europe « sous assistance respiratoire » : l’UE se réveille enfin face au protectionnisme américain

Le plan de Joe Biden pour réduire l’inflation et accompagner l’industrie « verte » américaine crée bien des remous dans l’Union européenne. Ce plan à 369 milliards est jugé comme anticoncurrentiel pour l’industrie européenne et en particulier le secteur des voitures électriques.

Pourquoi est-ce important ?

Le mal nommé Inflation Reduction Act vise à aider l'industrie américaine à assurer sa transition énergétique, à coups de centaines de milliards de dollars. S'il n'a pas vraiment vocation à réduire l'inflation (au contraire), il apporte des subventions importantes au secteur des voitures électriques. Pour la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, l'Europe doit apporter une réponse appropriée. L'UE semble enfin se rendre compte que le protectionnisme n'est pas propre à la Chine, mais aussi à la première puissance économique du monde.

Dans l'actu : Ursula von der Leyen appelle à "adapter" les règles relatives aux aides d'État en réponse aux subventions "vertes" des États-Unis.

  • "L'Inflation Reduction Act doit nous faire réfléchir à la manière dont nous pouvons améliorer nos cadres d'aides publiques, et les adapter à un nouvel environnement mondial", a déclaré Mme von der Leyen dans un discours prononcé à Bruges, en Belgique, rapporte Politico. "La nouvelle politique industrielle affirmée de nos concurre
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20