Prime Air: le service de livraison par drone d’Amazon franchit une étape décisive

Amazon via AP, File

Amazon Prime air a reçu l’autorisation de la FAA (Federal Aviation Administration). Le service e-commerce pourra effectuer des livraisons par les airs aux États-Unis. Pour l’heure, seuls Wing (Alphabet) et UPS ont reçu une autorisation qui reste rare.

La société de Jeff Bezos, si elle en avait besoin, va franchir une nouvelle étape. La FAA lui a accordé l’autorisation de déployer ses drones de livraison, a révélé Bloomberg.

Amazon n’a pas encore précisé quand elle voulait déployer son service d’e-commerce par les airs. Tout ce que l’on sait, c’est que le géant du commerce au détail effectue des tests sur des sites au nord-ouest des États-Unis et aux environs de Vancouver. En Europe, des premiers tests ont été effectués au Royaume-Uni.

Le chemin reste long

Outre les contraintes techniques, les entreprises de livraison par drone doivent encore attendre un cadre général, fixé pour la FAA. Une sorte de plan de vol, en plus d’une autorisation pour survoler les foules. Chaque appareil devra aussi posséder une sorte de plaque d’immatriculation pour l’identifier.

Amazon a présenté en juin 2019 son dernier prototype, le MK27 qui peut transporter un colis de maximum 2,7 kg dans un rayon de 12 km autour de l’entrepôt, le tout en 30 minutes. C’est une belle prouesse. Mais qui reste insuffisante pour un pays de la taille des États-Unis.