Pourquoi il faut s’attendre à une hausse des prix des matelas et des meubles

Erick Palacio – Unsplash

Les entreprises du textile, du bois et des meubles sont confrontées depuis un moment à une disponibilité restreinte de certaines matières premières. Ce manque a conduit ces derniers mois à de fortes hausses des prix, indique lundi la fédération du secteur Fedustria. Elle ne s’attend pas à ce que la situation se normalise avant 2022 au plus tôt. Pour les consommateurs, les prix risquent d’être plus élevés.

Les pénuries portent sur les fibres textiles telles que le nylon, le polyester et l’acrylique, les panneaux de bois et de bois et les garnitures en mousse pour matelas et sièges. « Cela entraîne non seulement des retards de production et des délais d’attente plus longs pour les clients, mais met également une pression supplémentaire sur les marges des entreprises, qui avaient déjà été durement touchées par la pandémie de coronavirus », a déclaré la fédération du secteur.

Coronavirus et Suez

Pour expliquer les pénuries de matières premières, Fedustria fait référence aux mesures qui ont été prises pour endiguer la pandémie de coronavirus, telles que les fermetures temporaires d’entreprises et les perturbations des chaînes d’approvisionnement, mais aussi à la pénurie mondiale de conteneurs et aux restrictions commerciales. « L’incident avec le porte-conteneurs sur le canal de Suez aggrave encore les choses », a précisé Fedustria.

Pour les fibres textiles, les prix ont commencé à augmenter vers la fin de l’année dernière et cette tendance s’est accélérée au début de 2021. La hausse la plus spectaculaire est l’augmentation du prix du polypropylène (+25,7% par rapport à l’année dernière), qui est un matériau important pour la production de tapis. Mais, il y a aussi eu des augmentations de prix pour les fibres de nylon, de polyester et d’acrylique comprises entre +7,7% et +14,6%.

Des hausses de prix importantes ont également été notées pour le bois et les panneaux de bois. Sur la base de l’indice allemand des prix du bois, la hausse est de 40% pour le bois pour palettes, 30% pour le contreplaqué et 28% pour l’OSB.

Le secteur des matelas et des canapés souffre également de matières premières plus chères, en particulier de la forte augmentation des prix de la mousse de remplissage.

Pour aller plus loin :