Pourquoi Hyundai lâche près d’un milliard de dollars pour ‘adopter’ le chien-robot de Boston Dynamics

EPA-EFE/MIGUEL A. LOPES

Hyundai Motor Group va racheter à SoftBank une participation de 80% dans Boston Dynamics, connu pour son fameux robot-chien baptisé Spot, a fait savoir l’entreprise sud-coréenne ce vendredi. Montant du deal? Près d’un milliard de dollars.

Hyundai a en effet précisé que l’accord valorisait Boston Dynamics à 1,1 milliard de dollars. Par conséquent, le géant sud-coréen devrait, selon toute vraisemblance, mettre 880 millions de dollars sur la table pour s’offrir 80% du fabricant de robots.

Dans le détail, Hyundai Motor et ses filiales, Hyundai Mobis et Hyundai Glovis, détiendront 60% des parts de Boston Dynamics, tandis que son président, le milliardaire Chung Eui-sun, aura le contrôle des 20 autres pourcents compris dans le deal avec Softbank.

Mobilité du futur

‘La transaction permettra d’unir les capacités du groupe Hyundai Motor et de Boston Dynamics pour être le fer de lance de l’innovation dans la mobilité future’, a commenté Chung Eui-sun, par communiqué.

Selon les analystes consultés par l’agence Reuters, l’acquisition de Boston Dynamics devrait permettre au constructeur automobile de développer l’automatisation dans ses usines. La technologie de l’entreprise américaine pourrait également aider Hyundai à concevoir de nouveaux produits comme des véhicules autonomes, des drones ou encore des robots de livraison.

‘Les constructeurs automobiles sont engagés dans une course à l’innovation. Hyundai s’est invité sur le tard, mais il semble vouloir montrer qu’il est capable d’y arriver, plutôt que d’essayer de générer de l’argent à partir du commerce des robots’, estime pour sa part le consultant en mobilité Cha Doo-won.

Spot

Cette annonce de rachat intervient alors que le président de Hyundai Motor s’est récemment engagé à réduire la dépendance du constructeur vis-à-vis des voitures traditionnelles. Dans le futur, ce segment ne devrait plus représenter que 50% des activités de l’entreprise, tandis que la robotique pèse 20% et la mobilité aérienne urbaine 30%.

Créé en 1992 au MIT, Boston Dynamics a été acheté en 2013 par Google avant de passer quatre ans plus tard dans les mains de la holding SoftBank. Par cette vente, le mastodonte japonais confirme par ailleurs son désengagement de plusieurs secteurs, initié par une série de récents revers, pour se concentrer sur l’investissement.

Le produit phare développé par Boston Dynamics est un robot à quatre pattes baptisé Spot. Le chien mécanique a notamment prouvé son utilité et sa polyvalence en étant utilisé dans des hôpitaux, l’agriculture ou pour des missions de police. Pour adopter Spot, son futur maître devra débourser 75.000 dollars.