Porsche met le paquet sur la production de carburant synthétique pour sauver le moteur thermique

C’est à Punta Arenas, en Patagonie chilienne, que le constructeur automobile appartenant au groupe Volkswagen a lancé la production de carburant de synthèse neutre en CO2.

Pourquoi est-ce important ?

Les voitures électriques ne font pas l’unanimité, même chez les constructeurs. Une alternative à la voiture électrique est le carburant synthétique, aussi appelé bio carburant, qui permettrait de continuer à utiliser des moteurs thermiques, pour le plus grand plaisir des puristes, tout en étant neutre en émission carbone.

L’actualité : Les responsables de Porsche ont célébré le début de la production d’e-carburant en faisant le plein d’une Porsche 911 avec le premier carburant synthétique produit sur le site.

  • Porsche va devenir le premier fabricant de carburant synthétique au monde. Ils visent la production de 55 millions de litres pour 2024 et jusqu’à 550 millions de litres pour l’année en 2026 annoncent-ils dans un communiqué.
  • Pour ce projet, Porsche s’est allié avec d’autres entreprises comme Siemens Energy. Ces derniers expliquent que le choix de faire cette usine au Chili s’est fait pour « profiter des excellentes conditions de vent dans le sud du Chili pour produire un carburant neutre sur le plan climatique à l’aide de l’énergie éolienne verte », expliquent-ils dans leur communiqué.
  • « Le potentiel des e-carburants est énorme. Il y a actuellement plus de 1,3 milliard de véhicules à moteur à combustion dans le monde. Beaucoup d’entre eux seront encore sur les routes pendant des décennies, et les carburants de synthèse offrent aux propriétaires de voitures existantes une alternative presque neutre en carbone. En tant que constructeur de moteurs performants et efficaces, Porsche dispose d’un large savoir-faire dans le domaine des carburants » explique Marc Steiner, Directeur de la recherche et du développement chez Porsche dans un autre communiqué.
  • Cependant, selon la U.S. Energy Information Administration, il serait difficile et extrêmement coûteux de remplacer entièrement les combustibles fossiles traditionnels par des e-carburants. En 2021, environ 510 milliards de litres d’essence automobile finie ont été consommés aux États-Unis, soit une moyenne d’environ 1,4 milliard de litres par jour. À une échelle mondiale, cela devient donc très compliqué.

Le contexte : La voiture électrique ne fait pas du tout l’unanimité aujourd’hui. Des problématiques comme l’autonomie des batteries ou encore la capacité de recharge d’un parc automobile 100% électrique sont encore d’actualité.

  • Les voitures électriques sont coûteuses et pas encore optimales. Une des solutions pour rouler de façon propre, sans utiliser de voiture électrique, est le carburant de synthèse.
  • Les carburants de synthèse sont un type de méthanol synthétique produit par un processus complexe utilisant de l’eau, de l’hydrogène et du dioxyde de carbone. Les entreprises affirment qu’ils permettent un fonctionnement presque neutre en CO2 des moteurs à essence. Les véhicules doivent encore malgré tout utiliser de l’huile pour lubrifier le moteur.
  • Porsche a investi 24 millions de dollars dans ce projet alors que ces derniers produisent déjà des voitures électriques comme la Taycan.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20