Piratage informatique: l’Autorité bancaire européenne annonce un retour à la normale

L’Autorité bancaire européenne, victime d’un piratage informatique à grande échelle contre la messagerie Microsoft, a annoncé mardi un retour à un fonctionnement normal de ses serveurs de courriels.

À l’issue d’une enquête approfondie, le superviseur bancaire européen basé à Paris indique que la portée en interne de cette attaque s’est révélée « limitée » et que la confidentialité de ses systèmes et données « n’a pas été compromise », selon un communiqué.

En outre, « grâce aux mesures de précaution prises, l’Autorité bancaire européenne a réussi à supprimer la menace existante et ses services de communication par courriel ont par conséquent été rétablis », est-il ajouté.

L’Autorité bancaire européenne avait annoncé dimanche soir faire partie des victimes du piratage informatique mondial visant ces derniers jours la messagerie de Microsoft.

Le géant américain Microsoft avait averti la semaine dernière que des hackers du groupe baptisé « Hafnium » exploitaient des failles de sécurité dans ses services de messagerie Exchange pour voler les données de ses utilisateurs professionnels.

Les Etats-Unis ont déjà eu affaires avec ce groupe de hackers

Aux États-Unis, des dizaines de milliers d’entreprises, villes et institutions locales ont subi l’attaque de ce groupe de hackers, soutenus par l’État chinois aux dires de Microsoft. Selon Microsoft, Hafnium est basé en Chine mais opère par le biais de serveurs privés virtuels loués aux États-Unis.

Cet « acteur hautement qualifié et sophistiqué », selon le géant de l’informatique, a déjà ciblé des entreprises aux États-Unis, notamment dans le domaine de la recherche sur les maladies infectieuses, des cabinets d’avocats, des universités, des entreprises de défense, des groupes de réflexion et des ONG.

La semaine passée, Tom Burt, vice-président de Microsoft en charge de la sécurité, avait déclaré que sa société avait publié des mises à jour pour corriger les failles et exhorté les clients à les appliquer.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20