On en sait plus sur la Mi Car, la future voiture de Xiaomi

En mars dernier, Xiaomi avait annoncé se lancer dans l’automobile, avec l’annonce d’un investissement de 10 milliards de dollars sur 10 ans. Dans cette optique, le géant chinois du smartphone vient de réaliser une acquisition qui lève un coin du voile sur ses ambitions.

Ce mercredi, Xiaomi a indiqué avoir acquis Deepmotion pour environ 77,3 millions de dollars. Un achat réalisé dans le but de « renforcer la compétitivité technologique » de son activité de véhicules électriques, a-t-elle déclaré.

Deepmotion est une start-up spécialisée dans la conduite autonome. Ce qui veut donc dire que les prochaines voitures de Xiaomi, en plus d’être électriques, visent à être autonomes.

« Grâce à cette acquisition, nous espérons raccourcir le délai de commercialisation de notre produit », a affirmé Wang Xiang (photo), président de Xiaomi. « Nous voulons accélérer notre R&D sur la conduite autonome. »

L’objectif de Xiaomi est de développer une technologie de conduite automatisée de niveau 4, soit l’échelon le plus élevé avec un conducteur à bord.

SUV ou berline ?

Mis à part le fait que Xiaomi mise sur la conduite autonome, on ne connaît pas encore grand chose des projets de Xiaomi dans le secteur automobile. On sait qu’elle a lancé des offres d’emploi en vue de recruter 500 ingénieurs et qu’elle a discuté avec plusieurs constructeurs automobiles et autorités locales pour des partenariats potentiels.

Plus tôt cette année, il est également apparu que Xiaomi était en discussion avec Black Sesame Technologies, une start-up qui développe des puces et des systèmes d’intelligence artificielle pour voitures, en vue d’un potentiel rachat.

Notons également que Lei Jun, le PDG de Xiaomi, a annoncé que sa première voiture – qui devrait s’appeler Mi Car – coûterait entre 100.000 et 300.000 yuans (entre 13.000 et 40.000 euros). Il ne sait pas encore dans quel segment automobile elle s’inscrira. Il hésite entre un SUV et une berline.

Lourde opposition

En Chine, Xiaomi fera face à de nombreux rivaux dans le domaine des voitures électriques autonomes. Elle devra notamment se frotter aux entreprises automobiles locales Nio et Xpeng. Sans oublier Tesla. Mais également l’entreprise Internet Baidu et celle principalement active dans les smartphones Huawei, qui s’activent elles aussi sur ce marché.

Xiaomi a annoncé l’acquisition de Deepmotion après avoir publié ses résultats financiers pour le deuxième trimestre. Son chiffre d’affaires a bondi de 64 % en glissement annuel pour atteindre 87,8 milliards de yuans (13,5 milliards de dollars). L’entreprise a aussi rapporté que le revenu total et le bénéfice net ajusté ont atteint des niveaux record.

Les smartphones représentent 67,3 % du chiffre d’affaires total de la firme chinoise. Elle cherche à diminuer sa dépendance envers ceux-ci, en diversifiant ses activités. Elle se tourne vers de nombreux autres appareils technologiques, tels que les tablettes, les bracelets connectés, les télévisions intelligentes ou encore les équipements pour maisons connectées. A l’avenir, elle compte sur ses voitures pour lui apporter une nouvelle source de revenus.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés