Norvège : 1 voiture vendue sur 2 en mars était une Tesla

En Norvège, une voiture neuve sur deux vendue en mars était une Tesla. Les Norvégiens sont des leaders sur le marché des voitures électriques depuis des années, mais ils battent également leurs propres records. Environ la moitié du pays roule à l’électricité.

article photo
Tesla

La commercialisation de la Model 3 de Tesla – la version la moins chère – se déroule sans heurts en Norvège. Près d’une voiture neuve sur deux sur les routes norvégiennes est une Model 3. Au total, cela représente plus de 4 500 unités rien qu’en mars. Il s’agit d’une augmentation de plus de dix pour cent par rapport à l’année dernière. 500 exemplaires d’autres modèles de Tesla ont également été vendus.

Nissan Leaf et Tesla

En mars, le marché des voitures électriques a également battu un autre record : 58 % des voitures vendues étaient des voitures électriques. Outre Tesla, la Nissan Leaf est aussi très populaire. Ensuite, il y a Audi, qui, comme Tesla en mars dernier, a lancé un modèle de voiture électrique moins cher.

La Norvège veut que vous conduisiez un véhicule électrique

Le succès de la conduite électrique en Norvège est en grande partie le résultat de l’intervention du gouvernement. Le gouvernement y travaille depuis 2003 : la TVA et les taxes non récurrentes sur les voitures à zéro émission ont été supprimées. Pendant logntemps, les Norvégiens ont également reçu une subvention pour tout achat de voiture électrique, mais celle-ci a été supprimée en 2018.

Il y a aussi de sérieux avantages pour les conducteurs « électriques » : à Oslo, ils peuvent utiliser les couloirs de bus et dans les petites municipalités, ils peuvent même se garer gratuitement. L’une des premières mesures mises en œuvre par le gouvernement norvégien a été d’accorder des subventions aux entreprises pour qu’elles convertissent l’intégralité de leur parc automobile en voitures électriques le plus rapidement possible.

article photo
Tesla

Le résultat est impressionnant : en 2015, il y avait environ 50 000 voitures électriques en Norvège, mais ce nombre a été multiplié par cinq entre-temps. L’année dernière, la Nissan Leaf était la voiture la plus vendue en Norvège. Cette année, c’est au tour de Tesla.

Énergie verte

Il existe aussi d’autres raisons qui expliquent pourquoi la Norvège a pu basculer de manière si radicale vers les voitures électriques. Le pays a atteint ses objectifs climatiques pour 2020 en 2017. Il bénéficie de quelques avantages : son littoral fait 1 000 kilomètres de long. 98 % de l’électricité produite par le pays provient de l’énergie hydroélectrique. Il y a aussi du pétrole dans le sol en Norvège, mais il n’est pas utilisé pour le chauffage.

Pourtant, chaque belle histoire a aussi un côté négatif : il y a eu une protestation contre les voitures électriques à Oslo. D’un côté, les voitures électriques ne produisent pas d’émissions, mais leur empreinte écologique est assez importante, en particulier au stade de la construction. Une autre plainte était d’un tout autre ordre : toutes ces voitures électriques sur les voies réservées aux bus ont provoqué de nouveaux embouteillages à Oslo. Une telle flotte de Teslas n’est donc pas une solution au problème de congestion.