Michael Saylor : « Joe Biden a donné son feu vert à Bitcoin »

« Au cours des 12 derniers mois, nous avons assisté à un virage à 180 degrés concernant l’acceptation du bitcoin. Des personnes intelligentes, riches et puissantes, ont déclaré il y a un an que le bitcoin était « trop beau pour être vrai ». L’ordre exécutif émis par le président des États-Unis il y a quelques semaines a complètement inversé tout cela. Biden a donné le feu vert au Bitcoin. » C’est ce qu’a déclaré l’entrepreneur américain et célèbre amateur de bitcoins Michael J. Saylor à Miami, à l’occasion de Bitcoin 2022, la grand-messe annuelle des fanatiques du bitcoin.

« Ce que Biden voulait dire, c’est que 40 millions d’Américains possèdent des bitcoins et les considèrent comme faisant partie de leur patrimoine et de leur avenir. C’est pourquoi M. Biden demande à toutes les agences gouvernementales de s’informer sur le bitcoin et d’étudier la manière dont il peut être intégré aux activités gouvernementales. »

M. Saylor a exprimé un enthousiasme extrême pour l’avenir des cryptomonnaies. « Pensez-y. Quelqu’un peut-il me dire quel président américain, au cours des 100 dernières années, a demandé au gouvernement d’adopter une catégorie spécifique d’investissements ? Cela ne s’est jamais produit. Je pense que Bitcoin a droit à un tour d’honneur. » L’Américain a réaffirmé qu’il y a à peine un an, le bitcoin était en plein marasme et « serait bientôt interdit ». 12 mois plus tard, le sentiment qui l’entoure a complètement changé.

Bitcoin 2022 entrait jeudi dans sa deuxième journée sur une durée de quatre jours. 25.000 billets auraient été vendus pour cet événement. Saylor a été rejoint sur scène par Cathie Wood. Elle est à la tête d’ARK Invest, un fonds d’actions (dont le portefeuille comprend principalement des entreprises technologiques) dont la valeur a presque été divisée par deux au cours des 12 derniers mois. Elle aussi s’est montrée très optimiste quant à l’avenir du bitcoin. « Il y a un an, la secrétaire au Trésor Janet Yellen parlait encore de blanchiment d’argent. Mais elle aussi a maintenant changé de cap. »

« Les sénateurs et les représentants du peuple se bousculent maintenant pour être le politicien le plus pro-Bitcoin. C’est l’un des rares sujets sur lesquels les républicains et les démocrates peuvent trouver un terrain d’entente », a convenu le duo, qui jouit d’une énorme popularité au sein de la communauté Bitcoin.

Wood a rappelé ce qui s’était passé en Chine. Après avoir poussé pendant des années la blockchain et le bitcoin, le Parti communiste y a décidé d’interdire le bitcoin afin de promouvoir son propre yuan numérique. Une monnaie numérique entièrement contrôlée par le gouvernement. « Il se murmure parfois que la monnaie chinoise veut détrôner le dollar comme monnaie de réserve mondiale. Heureusement, nous ne voyons aucun signe dans cette direction ici », a conclu M. Wood.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20