Maintenant que la pandémie est passée, Macron revient à la charge avec sa réforme des retraites

Un projet de loi précédent avait été abandonné en mars 2020, puis le virus avait mis de côté le débat. Il semblerait que le président français veuille le relancer avant les présidentielles de l’année prochaine.

Emmanuel Macron persiste et signe : il compte bien mener une grande réforme du système des retraites. Le président français a tenu une réunion ce mardi avec les principaux acteurs sociaux, organisations syndicales et patronales, pour discuter de l’état économique du pays. Les principaux sujets qui y ont été abordés sont la question de la vaccination obligatoire, la relance, et les réformes futures. Or, le président français a largement sous-entendu qu’il en envisageait une pour les retraites, à mettre en œuvre avant l’élection présidentielle d’avril 2022.

Ce sujet tient fort à coeur à Emmanuel Macron. Mais sa marge de manœuvre n’est pas bien large, et le sujet est sensible. Un projet de loi en ce sens, qui prévoyait un régime universel de retraite, a été abandonné en mars 2020. Alors quelles sont ses pistes ?

  • Un âge légal qui passerait de 62 à 64 ans. Cette piste a déjà été esquissée en juin dernier, peu de temps après le second tour des élections régionales et départementales. Et elle avait fait face à une levée de boucliers unanimes. Si ce genre de réforme semble nécessaire pour compenser l’allongement de l’espérance de vie et le vieillissement de la population, il n’est jamais populaire auprès des premiers concernés, les travailleurs.
  • Une refonte du système des pensions. Là aussi, le sujet est sur la table depuis fort longtemps, mais on ne sait pas par quel bout il va être pris. Il n’est pas exclu que les négociations repartent sur les bases du projet de loi de mars 2020. Celui-ci prévoyait notamment une harmonisation des 42 régimes de pension actuels, mais aussi de prendre en compte les primes dans le calcul de la retraite pour les fonctionnaires, ainsi que de revaloriser les petites pensions.

Là aussi, des sujets complexes qui feront l’objet d’âpres négociations. Emmanuel Macron partirait-il donc sur un « travailler plus longtemps pour toucher plus à la fin » ? C’est un slogan qui en rappelle un autre. Dans tous les cas, les présidentielles approchent, et le président doit se dépêcher s’il veut être sûr de mener cette réforme. Au risque qu’elle fasse obstacle à sa réélection.

Pour aller plus loin :

Plus
Lire plus...
Marchés