En commençant suffisamment tôt, vous pouvez épargner jusqu’à 115.000 euros pour votre pension

Isopix

Une grande partie de la population belge épargne pour ses vieux jours, avec à la clé un pactole qui peut être substantiel en fin de carrière. Le site de comparaison financière TopCompare.be a calculé que ceux qui commencent à épargner dès leur 20e anniversaire via un fonds d’épargne-pension recevront 115.000 euros au terme de leur contrat.

Au total, quelque 3 millions de Belges épargnent pour leur retraite. Dans notre pays, il existe différentes manières d’épargner pour plus tard. Vous pouvez le faire via une assurance épargne-pension ou un fonds d’épargne-pension. La Branche 21 est l’option la plus populaire pour ceux qui choisissent l’assurance épargne-pension. Celle-ci consiste en un taux d’intérêt garanti et une éventuelle participation bénéficiaire. De plus, grâce au système de garantie des dépôts, ces derniers sont protégés jusqu’à 100.000 euros si l’institution financière qui gère l’argent fait faillite.

Plus de risque, plus de rendement

Il existe également les fonds d’épargne-pension. Contrairement à l’assurance Branche 21, avec un tel produit, vous ne bénéficiez pas d’un taux d’intérêt garanti. Le revenu dépend des actifs sous-jacents, tels que les obligations et les actions. ‘Un fonds d’épargne-pension est donc plus adapté aux jeunes’, a expliqué Quentin Denis, CEO de TopCompare.be,  dans l’émission de la RTBF On n’est pas des pigeons. ‘S’il y a une correction sur les marchés boursiers, par exemple, ce fonds aura suffisamment de temps pour s’en remettre.’

Un autre avantage est que le jeune peut ensuite passer à un fonds d’épargne-pension défensif une fois arrivé à un âge plus avancé, afin de rendre son capital moins exposé aux aléas des marchés boursiers. De plus, un fonds d’épargne-pension rapporte généralement plus d’argent.

Une épargne de 115.000 euros

Sur base de la performance moyenne des fonds d’épargne-pension au cours des dix dernières années, TopCompare a calculé combien une personne peut potentiellement gagner grâce à ses efforts d’épargne. Les fonds d’épargne-pension ont rapporté en moyenne 5,07% au cours des dix dernières années.

Le site de comparaison a basé son calcul sur une personne qui économise 82,5 euros par mois, soit 990 euros par an. Une personne qui commence à épargner le jour de son 20e anniversaire et retire son capital le jour de son 60e anniversaire – le jour où le capital est rendu disponible dans le fonds d’épargne-pension – aura épargné quelque 124.213 euros après 40 ans, avec un rendement moyen de 5,07%. Toutefois, vous devrez vous acquitter d’un impôt final de 8% sur ces produits. Pour les fonds d’épargne-pension, ce chiffre est calculé sur la base d’un rendement fictif de 4,75%. Dans ce cas, vous payez donc un impôt final de 9.177 euros. En d’autres termes, vous aurez un solde net de 115.036 euros.

Les calculs de TopCompare montrent que l’âge auquel vous commencez à épargner pour votre retraite a un impact énorme sur le montant que vous recevrez finalement. Par exemple, si vous commencez à épargner pour votre retraite vingt ans plus tard, vous aurez épargné 31.072 euros nets à votre 60e anniversaire. C’est 83.964 euros de moins que celui qui a commencé à épargner le jour de son 20e anniversaire.

Ces calculs sont basés sur des rendements historiques et ne donnent donc aucune garantie quant à ce que l’avenir nous réserve. Les rendements dépendent également du type de fonds d’épargne-pension, défensif ou dynamique, et de la stratégie d’investissement du gestionnaire du fonds.

Avantage fiscal

En outre, l’épargnant bénéficie d’avantages fiscaux. Pour les dépôts annuels jusqu’à 990 euros, il y a une réduction d’impôt de 30%, soit 297 euros. En d’autres termes, une personne qui retire son épargne-pension à son 60e anniversaire a pu profiter de cet avantage 41 fois. Cela représente un total de 12.177 euros.

Il est également possible d’économiser entre 990 et 1.270 euros par an. Dans ce cas, vous bénéficierez d’une réduction de 25%. Si vous épargnez le montant maximal (1.270 euros), vous bénéficierez d’une réduction d’impôt de 317,50 euros par an. Après 41 ans, l’allègement fiscal total s’élèvera à 13.017 euros. La réduction d’impôt de 25% n’est donc intéressante que pour les personnes qui épargnent au moins 1.190 euros par an.

Pour aller plus loin: