L’incroyable défi de Fabio Barone, le pilote qui veut battre Google Maps avec une Ferrari: « Je peux écrire l’Histoire »

Passionné de vitesse et de Ferrari, Fabio Barone compte déjà trois records du monde de vitesse à son actif, tous aussi spectaculaires les uns que les autres. Ce week-end, il ne va plus s’attaquer à des pilotes humains, mais au plus célèbre service de cartographie en ligne: Google Maps.

Ce samedi, à 17h, Fabio Barone s’élancera en compagnie de son copilote Alessandro Tedino depuis le centre de Rome (Italie). Ils prendront place à bord d’une Ferrari F8 Tributo (vitesse maximale: 340 km/h), direction le cap Nord (Norvège), le point le plus septentrional d’Europe. Pour l’atteindre, le duo passera par l’Autriche, l’Allemagne et la Suède. Au total, ils avaleront 4.400 km.

« L’idée est venue d’une histoire publiée dans un magazine Fiat en 1953, dans laquelle quatre jeunes hommes partaient de Rome dans une Balilla et atteignaient le Cap Nord, revenant dans la capitale après 45 jours de voyage. Pour l’époque, ce voyage était un véritable exploit », raconte Fabio Barone dans la Repubblica.

Dans le respect des limitations de vitesse

L’objectif sera de boucler le trajet en moins de 49 heures, c’est-à-dire le temps estimé par Google Maps. Le tout, sans jamais dépasser les limitations de vitesse. Les deux pilotes pourront bien sûr profiter de l’absence de limitation de vitesse sur les autoroutes allemandes pour appuyer sur le champignon, mais ils ne comptent pas en abuser pour autant. Pas spécialement pour une question de sécurité, mais car par souci de ménager leur monture.

« Il ne s’agit pas de rouler à fond, mais de trouver la vitesse idéale en fonction de la mécanique de la voiture. Si vous allez trop vite, vous tomberez en panne sèche plus tôt », explique Fabio Barone, cité par le Times.

Pour mener ce projet à bien, une équipe de 40 personnes l’accompagne depuis deux ans. Ils ont notamment prévu de lui organiser onze pauses sur le trajet. De quoi passer aux toilettes, remettre de l’essence dans le bolide, et réparer d’éventuels pépins. Lors de leur premier arrêt, à Modène, Fabio Barone et son comparse seront ravitaillés par des mécaniciens qui ont travaillé pour Michael Schumacher dans l’écurie de F1 de Ferrari. Tout un symbole.

Toute l’étape sera retransmise en direct vidéo sur les plateformes de Passione Rossa, le fan club de Ferrari dont Fabio Barone est le président. Elle sera également diffusée sur des grands écrans d’un centre commercial de Rome. Pour que l’exploit soit homologué, des responsables de la Fédération italienne des chronométreurs seront au rendez-vous.

Déjà trois records à son actif

Passionné de vitesse et de pilotage, Fabio Barone, 49 ans, a toujours préféré rouler sur la route. « Les courses sur circuit m’ennuient », explique-t-il.

Fabio Barone dans ses oeuvres sur l’une des routes les plus dangereuses du monde, en Chine. (Isopix)

Le pilote romain compte déjà trois records du monde à son palmarès:

  • Record de vitesse sur la Transfăgărășan, la route nationale roumaine qui serpente à travers le nord de la Transylvanie, atteignant les contreforts du château de Dracula. (2015)
  • Record de vitesse sur la route de la montagne Tianmen (Chine), l’une des routes les plus dangereuses du monde, s’attaquant à ses 99 virages et passant de 200 à 1.300 mètres de haut. (2016)
  • Record de vitesse dans les canyons spectaculaires dans les Gorges du Dadès, au Maroc. (2018)

En juin dernier, il est également parvenu à enchaîner les virages en épingle à cheveux du Monte San Biagio, en Italie, jusqu’à la statue du Christ Rédempteur, en à peine une minute trente.

Cette fois, Fabio Barone affrontera Maps. Et il espère bien réussir son coup. Son copilote et lui se sont entraînés durement, endurant notamment des séances de plus de 1.500 km de conduite.

« Si je gagne, j’écrirai l’Histoire en tant que premier homme à battre Google », annonce-t-il. Résultat dimanche en fin de journée, tout au nord de la Norvège.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20