L’Europe doit-elle craindre une pénurie de pétrole pendant la prochaine décennie?

Forage en Russie
Een boortoren in Rusland- (Isopix)

Si l’Union européenne ne diminue pas rapidement sa dépendance sur l’approvisionnement en pétrole, elle pourrait connaitre une pénurie au cours de cette décennie, selon un nouveau rapport.

Cette déclaration peut paraître surprenante alors que le secteur connait l’une des pires crises de son histoire. Les besoins sont tellement faibles que l’OPEP s’est accordée sur une réduction historique de la production. Et les réserves sont quasiment pleines.

Pourtant, selon The Shift Project, une association qui défend la transition écologique, la demande pourrait dépasser l’offre au cours des 10 prochaines années. Le rapport indique que les prix du pétrole devraient rester stables pendant les deux années à venir, le temps de se remettre de la crise. Ensuite, la consommation devrait augmenter et surpasser les niveaux de production vers 2027. Et l’Europe fera alors face à une pénurie.

Baisse de l’offre

Cette situation s’explique par la diminution de production des grands pays exportateurs de pétrole. Selon Rystad Energy, la Russie, qui fournit 40% de l’or noir en Europe a déjà commencé ‘une baisse systématique de sa production’ en dehors de la crise depuis 10 ans. L’approvisionnement de l’Afrique, qui atteint actuellement 10%, devrait aussi se raréfier dans un futur proche.

En outre, les investissements dans les infrastructures pétrolières ont été mis sur pause ou annulés à cause de la crise du coronavirus. Les grandes compagnies vont réduire de 40% leurs dépenses au cours des prochaines années, explique le journal The Guardian.

Energies renouvelables

Pour The Shift Project, il est urgent d’investir dans les énergies renouvelables qui nous permettront de nous passer du pétrole. Une conclusion qu’approuve Per Magnus Nysveen, analyste chez Rystad Energy : ‘Une transition énergétique rapide est cruciale non seulement pour le climat, mais aussi pour éviter les récessions durables sur les marchés émergents provoquées par une offre insuffisante de pétrole et d’énergie’.