L’Espagne versera un revenu de base à un million de ménages parmi les plus précaires

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez. (EPA)

L’Espagne prévoit de verser un revenu mensuel de base à environ un million de ménages parmi les plus pauvres du pays pour les aider à surmonter l’impact de l’épidémie de coronavirus, a déclaré vendredi le ministre de la Sécurité sociale, José Luis Escriva.

Ce revenu de base avait déjà été mentionné par la ministre de l’Économie Nadia Calviño il y a une dizaine de jours. ‘Cela figure dans l’accord de coalition et nous allons l’appliquer au cours de cette législature’, avait-elle expliqué, ajoutant ‘qu’il y a encore de nombreux éléments à prendre en compte’.

Le rideau commence donc à se lever petit à petit. On sait désormais que ce revenu de base concernera environ un million d’Espagnols issus de la catégorie la plus précaire de la population. Ils sont donc en première ligne face à l’impact économique provoqué par la crise sanitaire.

Les bénéficiaires seront toutefois encouragés à trouver un emploi, par exemple en combinant l’allocation mensuelle avec le salaire d’un nouvel emploi pendant une certaine période, a déclaré José Luis Escriva à la radio COPE. ‘Sans incitation à trouver un emploi, on est tenté d’épuiser l’allocation et de ne pas regarder sur le marché du travail’, a-t-il souligné.

Dette publique

On ne connaît toutefois pas encore le montant de ce revenu de base. On en saura sans doute plus le mois prochain puisque le projet sera approuvé en mai par le conseil des ministres. Escriva a refusé de préciser ce qu’il en coûtera au gouvernement, mais a bien confirmé qu’il serait financé par une nouvelle dette publique. Il faudra cependant attendre ‘des semaines’ avant que le sommes ne commencent à être versées.

Ce revenu de base constituera sans aucun doute un soulagement plus que bienvenu pour de nombreux citoyens. Actuellement, jusqu’à un cinquième des ménages espagnols ont un revenu inférieur à 246 euros par mois, a indiqué le ministre de la Sécurité sociale.

Le coronavirus a déjà eu un lourd impact sur la fragile économie espagnole. 900.000 personnes ont perdu leur emploi au cours des deux premières semaines du lockdown en vigueur depuis le 14 mars. Le nombre de chômeurs officiels est désormais remonté à son niveau d’il y a trois ans.

Lire aussi: