Les voitures coréennes sont de meilleure qualité que… celles de Porsche

Les marques sud-coréennesproduisent moins de problèmes durant les trois mois suivant l’achat d’une voiture neuve,indique une étude de l’agence de recherche JD Power.  

Genesis, la filiale deluxe de Hyundai Motor, s’est classée au premier rang avec 68problèmes rapportés par 100 véhicules durant une période de 90jours après l’acquisition du véhicule. Kia, en tête du classement au cours des deuxdernières années, est en deuxième position avec 72 problèmes par100 véhicules, suivie par Hyundai avec 74 problèmes par 100véhicules.

En d’autres termes, les trois premières marques de ceclassement sont des marques sud-coréennes. La quatrième place estoccupée par le constructeur de voitures de sport allemand Porscheavec 79 problèmes par 100 véhicules.

Marques japonaises

Selon JD Power, en moyenne93 incidents sont signalés dans l’ensemble du secteur, soit unediminution de quatre problèmes par rapport à l’année dernière. »Dans le passé, les marques japonaises étaient connues pourleur qualité supérieure », note Dave Sargent, chercheurprincipal chez JD Power. « Cependant, leurs places ont maintenant étéravies par les marques sud-coréennes. »

Sargent souligne qu’unfabricant tel que Hyundai accorde une grande attention à l’apportdes conducteurs de voiture lors du développement d’un nouveaumodèle. « Cela permet également d’éviter un certain nombre deplaintes », explique-t-il. « Beaucoup deproblèmes ont à voir avec la conception et en particulier avecl’électronique », explique Sargent. « Les incidentsmécaniques ne sont pas aussi répandus qu’ils ne l’étaient avant.L’infodivertissement est la zone la plus élevée de problèmes surun véhicule. Ces problèmes de conception frustrent davantage lesclients que les pannes mécaniques. »

Simplicité

Les marques coréennes etPorsche se classent au premier rang en raison de la simplicité deleurs systèmes électroniques et d’infodivertissement, évitantainsi la complexité qui entraîne des problèmes logiciels ou de laconfusion.

De l’autre côté duspectre, on retrouve un certain nombre de marques de grande renommée.Aux deux dernières places du classement, on retrouve le groupebritannique Land Rover – détenu par le groupe indien Tata Motors -qui compte en moyenne 160 problèmes enregistrées et Jaguar avec 148problèmes sont signalés.

Juste au-dessus des deuxmarques britanniques, le suédois Volvo, filiale du groupe chinoisZhejiang Geely, comptabilise 122 problèmes par 100 véhicules. Ici aussi, le systèmed’infodivertissement complexe s’est avéré être la principale causedes frustrations. JD Power ajoute que les groupes allemands BMW etDaimler utilisent également des composants électroniques complexes,mais enregistrent moins de problèmes.

La chute de Toyota etHonda dans le classement doit également être attribuée à desproblèmes d’électronique, selon JD Power.