Les touristes américains vaccinés pourront revenir en Europe dès cet été

Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne (John Thys, Pool via AP/Isopix)

Cela fait maintenant plus d’un an que les frontières européennes restent fermées aux touristes. Aujourd’hui encore, de nombreux pays imposent des restrictions aux voyageurs (quarantaine et test PCR). Mais d’ici quelques mois cela devrait changer, en tout cas pour les Américains vaccinés. La présidente de la Commission européenne l’a affirmé dans une interview pour The New York Times.

L’été dernier, l’Union européenne avait surtout rouvert ses frontières intérieures. Les Européens pouvaient voyager dans l’espace Schengen plus ou moins comme avant. Toutefois, les frontières extérieures étaient restées fermées, bien que l’Europe ait proposé une liste de 15 États où la pandémie semblait sous contrôle.

Mais cette année pourrait bien être différente, grâce aux vaccins. Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a déclaré dimanche que les Américains vaccinés pourraient visiter l’Europe sans condition. ‘Une chose est claire: les 27 États membres accepteront, sans condition, tous ceux qui sont vaccinés avec des vaccins approuvés par l’EMA’, a-t-elle affirmé dans une interview du New York Times.

Sans condition, vraiment?

Si von der Leyen assure qu’il n’y aura pas de condition, les Etats membres ont toujours le droit d’imposer des règles supplémentaires ou de décider ne pas ouvrir leurs frontières aux non-européens. En outre,le journal laisse toutefois sous-entendre qu’un accord doit être passé entre les deux pays. L’Union européenne ne serait, pour l’instant, pas opposée au retour des visiteurs américains sur son territoire, car le pays répond à deux conditions. D’une part, la vaccination aux États-Unis avance bien. Plus de 50% des adultes ont déjà reçu leur première dose. Le pays pourrait bien atteindre un taux de vaccination de 70% des adultes d’ici l’été. D’autre part, les discussions entre Bruxelles et Washington sur le passeport vaccinal seraient en bonne voie. Les personnes vaccinées pourraient prouver facilement qu’elles sont immunisées contre le virus.

Toutefois, cette déclaration ne précise pas ce qu’il en est pour les autres pays non européens. À l’heure actuelle, peu d’États ont une meilleure vaccination que l’Union européenne. Selon les dires de von der Leyen, seuls les pays avec un bon degré de vaccination pourront prétendre à des accords avec l’Union européenne. En outre, si un accord est trouvé, ce sont seulement les vaccins également approuvés par l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui seront acceptés. Par exemple, si un accord est trouvé avec le Chili, les personnes vaccinées avec les produits chinois de CanSino ou Sinovac ne pourront pas venir en Europe, en l’état actuel des choses.

Enfin, les accords seront également conditionnés aux situations sanitaires des deux régions. Si la situation se dégrade aux États-Unis ou ne s’améliore par dans l’Union européenne, les frontières resteront fermées.

Le tourisme en Europe est donc loin de retrouver ses niveaux des années précédentes, avant la pandémie de Covid-19. L’été dernier avait déjà été catastrophique, faisant perdre au secteur les avancées des 30 dernières années.

En savoir plus: