Les leaders les plus prospères partagent une passion commune, qui tient en 5 lettres

ISOPIX

Le fondateur de Microsoft, Bill Gates,’était un rat de bibliothèque lorsqu’il était enfant’, a déclaré un jour son père dans une interview accordée au magazine économique Forbes. Cela n’a rien de surprenant. S’il y a une chose que tous les leaders ont en commun, c’est bien leur passion pour les livres.

La lecture est une passion que partagent de nombreux chefs d’entreprise prospères, comme le célèbre auteur et millionnaire Steve Siebold. Dans le cadre de la rédaction de son livre ‘How Rich People Think, Steve Siebold a interviewé 1.200 collègues millionnaires pour tenter d’expliquer la raison du succès de chacun d’entre eux.  Une grande partie des personnes interrogées a avoué avoir une passion pour les livres. 

Buffett, Zuckerberg, Musk, …

Le grand investisseur Warren Buffet, par exemple, est réputé pour  consacrer 80% de son temps à la lecture. Dans tous ses rapports annuels qu’il adresse à ses actionnaires, il mentionne toujours plusieurs livres qu’il recommande, dans ses références.

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a quant à lui créé son propre club de lecture, où les membres Facebook peuvent discuter littérature. Mark Zuckerberg lui-même lirait un livre tous les 15 jours

Lorsqu’un journaliste a demandé à Elon Musk où il avait acquis les connaissances nécessaires pour se lancer dans une conquête spatiale, il a répondu : ‘Je lis des livres.’

Les personnes riches lisent plus pour s’améliorer et ce n’est pas négligeable. À contrario, les personnes aux budgets plus contenus lisent davantage pour se détendre. C’est en tout cas ce qu’en déduit Tom Corley, auteur d’un ouvrage intitulé Rich Habits : The Daily Success Habits of Wealthy Individuals’.

La lecture favorise le leadership

Plusieurs experts confirment que lire beaucoup est une excellente formation. Par exemple, l’auteur John Coleman de la Harvard Business Review affirme que la lecture favorise la communication et le développement de l’empathie. Aussi, selon le professeur en économie politique Scotty McLennan, les livres sont capables d’enseigner bcp de choses aux (futurs) dirigeants par une méthode que les études scientifiques n’ont jamais pu véhiculer. 

Lire beaucoup en grandissant et plus tard dans la vie ne garantit peut-être pas un accès au leadership, mais cela en augmente considérablement les chances.

Lire aussi :