Elon Musk et le capitalisme vert: il promet 100 millions de dollars à celui qui créera la meilleure technologie pour capter le carbone

Tesla-CEO Elon Musk – Isopix

Face à ceux qui prônent la décroissance comme seul moyen de laisser souffler la terre, il y a le camp adverse: ceux qui pensent que la technologie nous sauvera de la catastrophe annoncée. Inutile de vous dire dans quelle catégorie se situe Elon Musk.

Le réchauffement climatique est principalement causé par l’excès de carbone dans l’atmosphère. À l’heure où chaque pays et chaque grande entreprise se rêvent neutres en carbone, les technologies se multiplient pour tenter de capturer l’atome.

Si ces technologies sont souvent au stade de prototype, elles sont néanmoins prises au sérieux. Pour preuve, le président Biden veut faire de la captation carbone l’une de ses priorités environnementales.

Le CEO de Tesla et de SpaceX, qui rêve des étoiles, veut s’inscrire dans cette logique. Il a teasé ce jeudi son nouveau projet: ‘Je ferai un don de 100 millions de dollars à celui qui trouvera la meilleure technologie de capture du carbone’, a-t-il tweeté. Les détails de cette initiative suivront ‘la semaine prochaine’.

Décroissance vs technologie

La décroissance ne fait pas partie du vocabulaire du désormais homme le plus riche du monde. Mais la meilleure manière de ne pas rejeter du carbone, c’est de ne pas en produire par la consommation ou d’utiliser des alternatives durables.

Une récente étude publiée dans la revue Nature estime que si toutes les émissions de gaz à effet de serre devaient stopper, il faudrait capturer 33 gigatonnes de CO2 par an – soit à peu près ce qui est rejeté par an ces dernières années – pour atteindre les objectifs de Paris.

Le défi reste donc colossal.