Les investisseurs étrangers achètent en masse des actions chinoises après un violent crash technologique

Les investisseurs étrangers s’empressent d’acheter des actions chinoises dans les secteurs de la technologie et de l’éducation. Celles-ci ont été bradées la semaine dernière en réponse à une vague de réglementations du gouvernement chinois.

Pourquoi est-ce important ?

À la fin du mois de juillet, les bourses de Hong Kong et de Shanghai ont traversé une période rouge sang. Cette situation est due à l'action impitoyable des autorités chinoises, qui ont d'abord sévi contre le secteur technologique, puis contre l'enseignement privé. La plupart des investisseurs occidentaux se sont débarrassés en masse de leurs actions chinoises, ce qui a entraîné un léger krach boursier.

Après que l’indice Hang Seng Tech ait atteint son point le plus bas en neuf mois la semaine dernière, les marchés boursiers de Hong Kong et de Shanghai commencent de nouveau à montrer quelques signes d’un marché plus haussier.

Selon l’agence de presse Bloomberg, les investisseurs étrangers ont commencé à accumuler des actions bon marché ces derniers jours, qui ont été abandonnées par les super investisseurs la semaine dernière.

Un comportement d’achat enthousiaste

Au cours des cinq derniers jours de négociation, les investisseurs étrangers ont acheté pour 21,5 milliards de yuans, soit 2,8 milliards d’euros, d’actions par l’intermédiaire de contacts à Shanghai et à Shenzhen, selon les données de Bloomberg.

C’est la première fois que des achats enthousiastes reviennent sur les marchés chinois après que le gouvernement ait interdit la semaine dernière la négociation d’actions dans le secteur de l’éducation.

Les investisseurs institutionnels restent optimistes

L’indice CSI 300, l’indice boursier des 300 plus grandes actions A de Chine, a chuté de 6,6 % entre le 26 et le 27 juillet, marquant ainsi la plus forte baisse des cinq derniers mois. Le nouvel afflux d’investisseurs n’a apparemment pas encore pu modifier cette tendance à la baisse.

Mardi, l’indice a pu clôturer avec une hausse d’à peine 0,015 pour cent. L’indice Hang Seng Tech a encore terminé mardi dans le rouge avec une perte de 1,47 %.

Malgré les chiffres encore très fragiles des marchés boursiers chinois, les investisseurs institutionnels restent largement optimistes quant à la performance à long terme des actions chinoises de classe A. C’est ce qui ressort d’un rapport publié mardi par le Shanghai Securities News, la branche financière du journal d’État Xinhua.

Pour aller plus loin :

Plus
Lire plus...
Marchés