Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 04 JUIN

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Les Chinois sortent du confinement et se ruent dans les sites touristiques

Logo Business AM
Crise du coronavirus

06/04/2020 | Kathy De Schrijver | 4 min de lecture

Le 4 avril à Huangshan - Isopix/Weibo

En Chine, la population profite du début des vacances et de la fin du confinement, malgré l’avertissement des autorités.

Alors que toute l’Europe est confinée et ne peut pas profiter comme elle le voudrait des premiers jours de vacances, la Chine a libéré sa population. Cependant, les autorités ont prévenu que la maladie n’avait pas encore totalement disparue et qu’il fallait rester prudent.

Un avertissement qui n’a pas été entendu par une grande partie de la population au vu des images prises dans les lieux touristiques du pays.

Dans le parc de Huangshan à Anhui, la foule était si dense qu’à 7h48, les autorités ont dû interdire toute nouvelle entrée. Le parc avait atteint sa capacité maximale de 20.000 personnes.

À Shanghai, la côte de Bund était bondée. Les restaurants et magasins, qui ont connu plusieurs semaines sans un seul client, sont maintenant pris d’assaut au point qu’il faut une réservation pour être sûr d’avoir une place.

La côte de Bund à Shanghai (Isopix)

Même scénario dans les rues de Pékin, où il y a tellement de monde que le respect des distances sociales est impossible.

Une rue dans le centre de la capitale chinoise (Imaginechina via AP Images)

Ce samedi était un jour particulier pour les Chinois. C’était le Qingming Festival, une fête spéciale pour honorer la mémoire des personnes décédées. Tout le pays a d’ailleurs fait trois minutes de silence en hommage aux victimes du covid-19.

Une décision précoce?

La Chine était le premier pays touché par l’épidémie de coronavirus. Le confinement a commencé le 23 janvier dans la région du Wuhan. Deux mois plus tard, le gouvernement commence doucement à y mettre fin. Les entreprises ont recommencé à fonctionner et la population peut à nouveau se déplacer librement.

Le pays voit en effet depuis plusieurs semaines une importante diminution du nombre de nouveaux cas quotidiens. Le pire de la crise serait donc passé. Mais pour Zeng Guang, épidémiologiste en chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, l’épidémie de covid-19 n’est pas encore totalement terminée. La maladie fait encore rage dans la plupart des autres pays et les cas importés, s’ils ne sont pas surveillés, pourraient provoquer une seconde vague d’épidémie dans le pays. Les experts chinois demandent à la population de rester prudente.

Les autorités chinoises sont d’ailleurs bien conscientes du problème puisqu’elles ont finalement reporté l’ouverture des cinémas prévue fin mars et ont refermé certaines attractions touristiques à Shanghai.

Source: CNN


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks