Les Chinois se régalent des émeutes au Capitole: ‘Les États-Unis goûtent enfin au karma’

Suite aux émeutes survenus à Washington D.C., les Chinois ont raillé les Américains – Isopix

C’était à prévoir: au lendemain des violents heurts qui ont secoué Washington D.C et le Capitole, la Chine jubile. Du moins, ses habitants. Ils font la comparaison avec les incidents qui ont eu lieu à Hong Kong en 2019.

Alors que les Américains versaient entre honte et colère en assistant à l’assaut du Capitole mené par des militants pro-Trump, les Chinois se régalaient. Le journal chinois Global Times indique que les incidents de Washington sont pendant longtemps restés le sujet d’actualité le plus recherché sur le réseau social Sina Weibo, sorte de Twitter chinois.

Le quotidien a compilé quelques commentaires reflétant la réaction globale des Chinois.

‘Après avoir incité au chaos dans le monde entier sous le prétexte de « liberté et démocratie », les États-Unis ont finalement goûté au karma de leur politique de deux poids deux mesures’, a écrit un internaute chinois, dans une publication devenue virale.

‘C’est le premier coup d’État politique à se produire sur le continent américain sans l’implication des ambassades américaines’, a raillé un autre.

Hong Kong 2019, Washington 2021

De nombreux Chinois ont tenu à comparer l’envahissement du Capitole aux violentes manifestations qui avaient eu lieu à Hong Kong en 2019. A l’époque, les protestataires avaient eux aussi pris d’assaut le complexe du Conseil législatif, y provoquant dégâts matériels, graffitis et vols. Les autorités américaines avaient soutenu les manifestants. Pour les Chinois, Washington reçoit maintenant la monnaie de sa pièce.

Le Global Times a publié des montages comparatifs des émeutes de Hong Kong et de Washington, assortis des commentaires de hauts responsables américains.

Nancy Pelosi en a pris particulièrement pour son grade. A l’été 2019, la présidente de la Chambre des représentants avait qualifié les manifestations pro-démocratie à Hong Kong de ‘beau spectacle’.

A la vue de son bureau saccagé et occupé par des militants pro-Trump, les Chinois ont eu tôt fait de rappeler ses précédentes déclarations. ‘Pelosi peut profiter de ce beau spectacle depuis son propre bureau ! Pendant si longtemps, les politiciens américains ont appelé les émeutiers « combattants de la liberté » dans d’autres pays. Maintenant, ils ont enfin un châtiment !’, s’est exclamé un internaute chinois.

Le Global Times ne s’est pas contenté de rapporter les réactions des internautes. Il y est lui aussi allé de ses commentaires grinçants. ‘La Garde nationale américaine s’est mobilisée pour faire face aux émeutiers du Capitole, ce qui constitue également une gifle pour les États-Unis par rapport à leurs précédentes remarques sur des incidents similaires dans d’autres pays et régions et à Hong Kong en Chine’, a écrit le journal.

‘Ce sont des monstres, vraiment. Mais si Washington D.C. était la capitale d’un pays en développement, les médias américains appelleraient certainement les émeutes du Capitole: le printemps de Washington’, a tweeté le rédacteur en chef du journal, Hu Xijin.

Quid de la réaction du Parti communiste?

Le Global Times est le seul média étatique chinois à s’être ouvertement moqué des émeutes de Washington. Ce tabloïd est aussi un des rares à être autorisé à commenter l’actualité internationale.

Les autres médias chinois sont, comme à leur habitude, restés plus policés. Ils se sont essentiellement contentés de rapporter les faits, sans y apporter de jugement particulier. Une attitude que le rédacteur en chef du Global Times avait déjà soulignée et félicitée il y a quelques mois, lors des émeutes liées à la mort de Georges Floyd. Hu Xijin s’était réjoui que la presse chinoise, contrairement à son homologue américaine, ne soutienne pas les émeutiers des autres pays.

Les autorités chinoises ne sont, elles non plus, pas sorties de leur réserve. Seule la porte-parole du ministère des Affaires étrangères a dressé un petit comparatif entre Hong Kong et Washington. Hua Chunyin a déclaré que certaines personnes devraient se poser des questions sur la différence de traitement qu’elles avaient donné à ces deux événements. Elle a tout de même conclu qu’elle pensait que les Américains voulaient la paix et la stabilité.

La Ligue de la jeunesse communiste chinoise est tout de même un peu sortie du rang, partageant sur les réseaux sociaux des photos d’un Capitole assailli et les qualifiant de ‘beau spectacle’. Un tacle là aussi adressé à Nancy Pelosi.