Les grands CEO et les dirigeants politiques du monde entier tiennent Trump pour responsable

EPA

Pendant et après le chaos engendré par les pro-Trump à Washington DC, certains grands noms des affaires et du monde politique n’ont pu s’empêcher de partager leur indignation, appelant au calme et au président Trump de se résoudra à sa défaite.

Le club des ex accuse Trump

Les résultats d’élections ne sont ainsi contestés que dans les républiques bananières – pas dans notre république démocratique.

Georges W. Bush.

Cette attaque a été nourrie par plus de quatre années de politique empoisonnée (…). La mèche a été allumée par Donald Trump.

Bill Clinton.

L’histoire se souviendra des violences aujourd’hui au Capitole, encouragées par un président qui a menti sans relâche sur l’issue d’une élection, comme d’un moment de déshonneur et de honte pour notre pays.

Barack Obama.

Les CEOs s’indignent

Nous valons mieux que ça.

Jamie Dimon, JP Morgan.

Dégoûté.

Michael Corbat, Citigroup.

Un chapitre triste et honteux de l’Histoire de notre pays. Les responsables de cette insurrection devront être tenus pour responsables.

Tim Cook, patron d’Apple.

‘Je suis très triste de cette violence de gangs pour ce qu’elle l’est. Une transition pacifique entre les présidents est cruciale pour le fonctionnement démocratique, et nos dirigeants politiques doivent montrer l’exemple et donner la priorité au pays’

Mark Zuckerberg, patron de Facebook.

Le président sortant a incité à la violence dans une tentative de garder le pouvoir, et tout élu qui le défend viole son serment à la Constitution et rejette la démocratie au profit de l’anarchie.

L’Association nationale des fabricants.

Les dirigeants politiques soutiennent Biden

Choqué et incrédule face aux évènements au Capitole, symbole de la démocratie américaine. Nous sommes confiants que les institutions américaines parviendront à surmonter ce moment. Soutien total au président élu Joe Biden.

Alexander De Croo, Premier ministre.

Le Congrès américain est le temple de la démocratie. Témoigner de telles scènes à Washington est un choc. Nous faisons confiance aux Etats-Unis pour assurer un transfert du pouvoir pacifique à Joe Biden.

Charles Michel, président du Conseil européen.

Scènes honteuses au Congrès américain. Les Etats-Unis sont les défenseurs de la démocratie dans le monde entier. Il est désormais vital que le transfert de pouvoir se fasse de manière pacifique et ordonnée.

Boris Johnson, Premier ministre anglais.

Quand dans l’une des plus vieilles démocraties du monde, des partisans d’un président sortant remettent en cause par les armes les résultats légitimes d’une élection, c’est le principe d’un homme-une voix qui est remis en cause (…). Nous ne cèderons rien.

Emmanuel Macron, président français.