Les bourses européennes clôturent en pleine bourre, menées par Francfort

Isopix

Les marchés européens ont terminé en forte hausse lundi, portés par la ratification de l’accord sur le plan de soutien à l’économie aux États-Unis, le Dax de Francfort dépassant même son record historique de clôture.

En terminant en hausse de 1,49% à 13.790,29 points, le Dax de Francfort a battu son record historique établi le 19 février dernier, aux débuts de la pandémie de Covid-19 en Europe. En séance, il a aussi dépassé pour la première fois la barre symbolique des 13.800 points. Les autres marchés européens ont aussi réalisé de solides performances, Paris gagnant 1,20% et Milan 0,72%. La Bourse de Londres était fermée. Madrid a gagné 0,54%, Zurich 1,84%, Amsterdam 0,19%, Bruxelles 0,11% et Lisbonne 1,53%.

Aux Etats-Unis, vers 17H30 GMT, l’indice de référence de Wall Street, le Dow Jones, prenait 0,65% et le Nasdaq à coloration technologique 0,90%. Dimanche soir, le président américain Donald Trump a ratifié un plan d’aide bipartite pour l’économie américaine de 900 milliards de dollars, mettant fin à plusieurs mois de tractations.

Les négociations post-Brexit, autre dossier où les discussions s’éternisaient, se sont aussi conclues sur un accord commercial entre l’Union européenne et le Royaume-Uni jeudi après la fermeture des Bourses pour un long week-end.

Les deux négociations enfin bouclées « donnent un peu de sérénité avant d’aborder 2021 », relève auprès de l’AFP Lara Nguyen, gérante privée chez Fastea Capital.

Le vaccin d’AstraZeneca, porteur de beaucoup d’espoir

D’autant que le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca, dont le vaccin mis au point avec l’université d’Oxford pourrait être approuvé dans les prochains jours au Royaume-Uni, a affirmé avoir trouvé « la formule gagnante » pour être aussi efficace que ses concurrents Pfizer-BioNTech et Moderna.

Le produit est très attendu car il est relativement peu coûteux et plus aisé à conserver, ce qui facilitera une vaccination à grande échelle.

Après le feu vert des autorités sud-coréennes de la concurrence au rachat du spécialiste de la livraison de repas Woowa Brothers, le titre du livreur allemand Delivery Hero a bondi de 9,12%.

Les valeurs du secteur aérien avaient le vent en poupe, Air France gagnant 3,15%, Aéroports de Paris (ADP) 3,56% et Lufthansa 5,22% après être parvenu à réduire ses coûts plus vite que prévu.