Les achats de rentrée, du Black Friday et des fêtes sont-ils déjà compromis?

Des inondations en Europe et en Chine ont été déplorées ces dernières semaines. La dernière en date s’est déroulée en Chine, à Zhengzhou dans la province du Henan, une région pourtant phare pour les sièges d’entreprise et les moyens de transport. Après le coût humain, vient le « coup » économique.

Pourquoi est-ce important ?

Après les pénuries de containers et de puces, l’incident du Canal de Suez, les retards liés à la pandémie, c’est maintenant aux inondations de perturber davantage la chaine d’approvisionnement, mettant en péril la saison des achats de la rentrée, du Black Friday et des fêtes.

Chaîne d’approvisionnement

Zhengzhou est une des villes stratégiques le long du projet industriel chinois « Belt and Road », abritant ainsi 91 sociétés cotées en Chine et un large éventail de secteurs. En ville, l’eau a endommagé le réseau électrique, immergé les transports souterrains et forcé les commerces à fermer. Dans les zones industrielles, ce sont les voies ferrées, utilisées pour la livraison des marchandises et des matières premières, ainsi que les machines et les entrepôts, qui ont été endommagés.

Impact pour les consommateurs

« Le Black Friday et la période des fêtes subiront le plus gros de l’impact », a déclaré Pawan Joshi, vice-président exécutif de la société de logiciels de chaîne d’approvisionnement E2open à CNBC.

« L’électronique grand public, le mobilier des dortoirs, les vêtements et les appareils électroménagers continueront d’être en pénurie alors que les achats pour la rentrée scolaire commencent et se poursuivront pendant la période de pointe des achats de Noël », a-t-il ajouté. L’impact de la pénurie se reflètera davantage dans les prix, prédit-il, avec des réductions plus maigres et des hausses de prix.

L’automobile et l’électronique

Dans le secteur de l’automobile, ce sont les usines en Allemagne, au Pays-Bas, au Luxembourg et en Belgique qui ont le plus souffert des inondations, a déclaré Everstream, la société de gestion des risques de la chaîne d’approvisionnement, à CNBC.

Dans le secteur de l’électronique et de l’automobile, l’offre et la demande de cuivre sont une source supplémentaire d’inquiétudes. La province chinoise du Henan, touchée par les inondations, est un important centre de production de cuivre, a noté Vivek Dhar, analyste des matières premières à la Commonwealth Bank of Australia. En Europe, Aurubis GmbH – un fournisseur de fils de cuivre pour les équipements électriques et électroniques, a déclaré la force majeure sur les livraisons, en raison des inondations dans son usine, selon Everstream Analytics.

Si l’offre du cuivre n’est pas au beau fixe, faisant grimper les prix, la demande, quant à elle, reste encore incertaine, car fortement liée aux efforts de reconstruction des industries.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20