Le taux de chômage redescend en dessous de son niveau de 2019 en Wallonie, Bruxelles toujours à la traîne

Fin juillet, la Wallonie comptait 207.540 demandeurs d’emploi inoccupés,  soit 11.918 personnes ou 5,4% de moins qu’en juillet 2020, a annoncé mardi le Forem. Le taux de la demande d’emploi redescend ainsi à 12,9% de la population active au sud du pays, contre 13,7% en juillet 2020 et 13,2% en juillet 2019.

La demande d’emploi diminue à nouveau dans toutes les classes d’âge, en juillet, et particulièrement parmi les plus jeunes: -9,4% parmi les moins de 25 ans et -9,0% parmi les personnes âgées de 25 à moins de 30 ans.

En glissement mensuel, le nombre de demandeurs d’emplois est toutefois en hausse: +7,3% ou +14.156 personnes.

« Une augmentation de cet ordre n’est pas étonnante car elle a lieu chaque année à cette période pour deux raisons principales: c’est à cette période que des jeunes sortis des études viennent s’inscrire au Forem et débutent leur stage d’insertion professionnelle ; des travailleurs de l’enseignement engagés sous contrat temporaire durant l’année académique (re)viennent dans la demande d’emploi en début d’été », nuance le Forem dans un communiqué.

En juillet, le Forem a par ailleurs diffusé 36.035 offres d’emploi, c’est-à-dire 45% de plus qu’en juillet 2020. « À ces offres s’ajoutent 9.635 offres reçues d’un autre service public de l’Emploi et publiées sur le site du Forem », précise le Forem, qui rappelle que le secteur horeca connait à nouveau une forte croissance relative: +135 %, soit 873 postes de plus qu’en juillet 2020. 

Pour répondre rapidement à ce besoin de main-d’œuvre, l’office régional de l’emploi a mis sur pied durant l’été des salons de l’emploi dédiés à l’Horeca en collaboration avec l’IFAPME et l’UCM.

Bruxelles fait moins bien

Fin juillet, Bruxelles comptait 88.587 chercheurs d’emploi, soit 959 de plus (+1,1%) qu’en juillet 2020, le taux de chômage dans la Région-capitale atteignant 15,6%, a indiqué mardi Actiris.

Par rapport à juin 2021, le nombre de chercheurs d’emploi augmente de 647 personnes (+0,7%).

Le chômage des jeunes est par contre en recul. Fin juillet, Bruxelles comptait 7.512 jeunes chercheurs d’emploi, soit 628 de moins que l’an dernier (-7,7%), ce qui correspond à un taux de chômage de 20,3%.

Actiris a par ailleurs reçu 4.752 offres d’emploi en juillet 2021, ce qui représente un bond de 78,6% par rapport au mois de juillet 2020 et de 68,9% par rapport à juillet 2019. « La principale explication est liée à une amélioration de la capture des offres d’emploi de type ‘intérim’.

En juillet, Actiris enregistre 2.035 offres d’emploi reçues de type intérimaire alors que, l’année passée, ce volume était de 179 unités et de 157 unités en juillet 2019.

La hausse des offres d’emploi reçues doit donc être interprété avec réserve et ne reflète pour l’instant que partiellement une réelle reprise des activités », nuance toutefois l’organisme régional.

La Flandre imite la Wallonie

En juillet, la Flandre comptait 289.269 demandeurs d’emploi, un nombre en baisse de 13% par rapport à juillet 2020, a annoncé mardi la ministre flamande de l’Emploi, Hilde Crevits.

La baisse du nombre de chômeurs s’observe dans toutes les provinces du nord du pays.

Par rapport à juin, le nombre de demandeurs d’emploi est en revanche en augmentation de 10.677 unités, mais cette hausse est notamment attribuable aux étudiants ayant terminé leur cursus.

« La campagne de vaccination se déroule bien et les entrepreneurs sont plus optimistes que jamais. Nous nous trouvons cet été dans une meilleure situation que l’an dernier et cela se remarque au niveau des chiffres du chômage », commente Hilde Crevits, citée dans un communiqué.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés