Le Salvador a trouvé une source d’énergie inhabituelle pour miner du bitcoin

President Nayib Bukele – isopix.be

Le président du Salvador, en Amérique centrale, a annoncé sur Twitter son intention de créer un centre destiné au minage de bitcoins. Détail étonnant, les installations seront alimentées par de l’énergie géothermique issue de… volcans.

‘Je viens d’ordonner au directeur général de LaGeo (une entreprise publique d’énergie géothermique, ndlr) d’élaborer un plan (…) pour miner des bitcoins grâce à de l’énergie très bon marché, 100% propre, 100% renouvelable (…) provenant de nos volcans’, a tweeté le président salvadorien Nayib Bukele.

Dans un autre tweet, M. Bukele a indiqué que les ingénieurs du pays avaient creusé un nouveau puits afin d’extraire environ 95 MW d’énergie géothermique 100% propre – sans émissions donc – issus des volcans. ‘Nous commençons à concevoir tout un centre de minage de bitcoins autour de ce puits’, a-t-il ajouté dans une vidéo montrant de la vapeur s’élevant du puits.

Les critiques concernant l’impact environnemental de l’exploitation du bitcoin enflent depuis plusieurs années maintenant. Les experts soulignent par exemple que le réseau sous-jacent permettant de produire les cryptomonnaies consomme aujourd’hui presque autant d’énergie qu’un pays comme l’Argentine.

Minage

Le minage du bitcoin, un processus qui génère de nouvelles unités de la monnaie numérique, implique la résolution d’équations mathématiques complexes. Cela nécessite des opérations informatiques gourmandes en énergie.

Malgré l’interdiction du procédé en Chine, la plupart des activités de minage ont lieu dans ce pays. Le problème est exacerbé par le fait que les deux tiers de l’énergie nécessaire pour effectuer les calculs proviennent du charbon.

Une analyse de l’université de Cambridge montre que le réseau Bitcoin consomme plus de 121 térawattheures (TWh) par an, ce qui le placerait dans le top 30 des consommateurs d’électricité dans le monde s’il était un pays, écrit The Independent.

‘Nous sommes préoccupés par l’augmentation rapide de l’utilisation de combustibles fossiles pour l’extraction et les transactions de bitcoins, en particulier le charbon, qui produit les pires émissions de tous les combustibles’, a déclaré Elon Musk, CEO de Tesla, lorsque l’entreprise a cessé d’accepter les bitcoins comme moyen de paiement le mois dernier.

L’énergie hydroélectrique

Mais les experts ont également fait remarquer qu’un meilleur accès à une énergie renouvelable bon marché garantirait que les mineurs se tournent vers celle-ci, au détriment de ses variantes polluantes.

Dans des pays comme l’Islande et la Norvège, les mineurs de cryptos utilisent déjà de l’énergie hydroélectrique et géothermique bon marché pour alimenter leurs installations.

Une loi ratifiant le bitcoin comme monnaie légale au Salvador a été approuvée il y a peu par une ‘super majorité’ de 62 voix sur 84 possibles au Congrès salvadorien.

Pour aller plus loin: