Le président bélarusse Loukachenko a-t-il révélé le plan d’invasion russe par accident ?

Dans un courte vidéo, le président bélarusse se met en scène et fait un exposé à son conseil de défense, carte à l’appui. Dessus, on peut y voir de potentielles cibles, des mouvements de troupes et la division de l’Ukraine en quatre partie.

Sur un ton très professoral, bâton à la main, Alexandre Loukachenko s’adresse à ses généraux, tels des écoliers. Les images sont issues de la chaine de TV d’Etat, et on peut y voir une carte qui a tout de suite surpris le journaliste et chercheur biélorusse Tadeusz Giczan.

Dans son allocution, le président bélarusse dit « remercier ces gars-là », sans qu’on ne sache trop de qui il parle. Mais il fait référence au système de missiles tactiques Iskander de la Russie, « situé ici ».

« Dans le Mazyr », demande quelqu’un hors-écran ? Le président confirme: « Depuis la région de Mazyr (en Biélorussie), nous avons touché ces positions (…). »

La carte de Loukachenko montre aussi des flèches rouges qui pointent profondément vers l’Ukraine, avec une tenaille autour de Kiev, et d’autres qui s’étendent de l’est jusqu’au fleuve Dniepr au cœur du pays.

Certaines des attaques comme à Kharkiv ou tout récemment à Kherson comme pointées sur la carte ont bien eu lieu. Mais ce n’est pas le cas de la flèche qui semble pointé la ville portuaire d’Odessa, près de la Moldavie. Ce qui suggère que Moscou pourrait y envoyer des troupes.

Des mouvements en Biélorussie ?

Officiellement, les troupes bélarusses ne sont pas entrées en action. Le ministère de la Défense ukrainien s’inquiète toutefois de certains mouvements: « Les troupes bélarusses ont été mises en état d’alerte et se trouvent dans les zones de concentration les plus proches de la frontière de l’Ukraine », a affirmé le ministère dans un communiqué sur Facebook.

Mais un responsable américain de la défense a affirmé à Politico « n’avoir aucune confirmation que les Biélorusses entrent en Ukraine ».

Loukachenko est considéré comme « le dernier dictateur d’Europe » et une marionnette de Poutine. Il a pourtant accédé au pouvoir bien plus tôt, en 1994. En 2020, après son 6e mandat consécutif, il a réprimé les manifestations qui se dressaient contre son régime. Son pays est considéré comme un paria de l’Europe.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20