Le MIT planche sur un WiFi au signal dix fois plus puissant

Unsplash

Le MIT a trouvé une solution pour rendre le signal WiFi 10,5 fois plus puissant peu importe l’appareil. Le souci, c’est que ça prend de la place.

Le signal du WiFi. Tout le monde a déjà été confronté à ses déboires. Parfois oui, parfois non, c’est souvent synonyme d’enfer. Car y rajouter une fourchette ne sert concrètement à rien.

Outre les problèmes de pénétration de certains matériaux, le WiFi fait face au défi de la taille. Trop réduits, les capteurs ne sont plus du tout efficaces. Et c’est un souci à l’heure du tout au smartphone.

C’est là qu’intervient la… tapisserie du MIT, célèbre institut scientifique américain. Les chercheurs y ont développé une sorte de ‘switch des ondes radio’, rapporte Engadget. Son nom de code: RFocus. Soit une surface constituée de milliers d’antennes qui sont contrôlées par un microcontrôleur. Le but est de l’apposer dans des endroits où le réseau est très exploité.

La surface agit alors comme une sorte de boost pour les signaux de faible intensité d’un côté ou de l’autre de la paroi. La prouesse, c’est que ce boost décuple ces signaux et ce n’est pas une figure de style.

Alternative à la 5G ?

Concrètement, le but était de démontrer que l’on peut utiliser des éléments de l’environnement pour améliorer la puissance du WiFi à partir d’appareils au signal très faible. Ce serait par exemple une technologie très adaptée pour les entrepôts, les bureaux ou les lieux publics.

Et ce qui ne gâche rien, c’est que ces panneaux sont apparemment très peu coûteux et faciles à mettre en place. Vous nous voyez venir: à l’heure du tout à la 5G, il pourrait s’agir d’une alternative consistante. Même si ce n’est qu’en partie vrai, car le système peut tout aussi bien fonctionner sur les ondes 5G.