Le Japon exhibe un robot basketteur imbattable aux JO: pourquoi c’est un véritable exploit en matière d’IA

Les États-Unis ont une réputation plutôt solide en ce qui concerne le basket. Ce sport n’a pas seulement été inventé aux là-bas, il y jouit également d’une popularité colossale. C’est donc avec grande surprise que le Team USA a perdu contre la France ce week-end, pour la première fois après 25 victoires consécutives aux Jeux olympiques. Pourtant, ce ne sont pas les Français, mais un robot japonais qui a stupéfié les quelques spectateurs présents à Tokyo.

Pourquoi est-ce important ?

Le paradoxe de Moravec signifie que les humains ne sont toujours pas (ou très peu) concurrencés par les robots lorsqu'il s'agit d'activités nécessitant des capacités motrices importantes. Pendant la mi-temps du match de basket-ball entre la France et les États-Unis aux Jeux olympiques de Tokyo, Toyota a démontré avec son robot CUE4 que de nombreux progrès ont également été réalisés dans ce domaine.

Le paradoxe de Moravec

C’est un problème que les experts en intelligence artificielle (IA) appellent le paradoxe de Moravec. Hans Moravec est un chercheur dans le domaine de l’intelligence artificielle. En 1988, il avait déjà compris que le raisonnement abstrait nécessite relativement peu de puissance de calcul de la part des ordinateurs. Alors que les capacités sensorielles et motrices nécessitent une puissance de calcul extrêmement élevée.

En d’autres termes, un ordinateur peut facilement battre le champion du monde du jeu de Go ou calculer où se trouve le pétrole sous terre. Mais ne lui demandez pas d’effectuer une action simple. Comme sortir une bouteille de bière du frigo, prendre un verre et y verser la bière.

« Les humains sont gravement sous-estimés »

La dextérité est donc quelque chose de beaucoup plus complexe pour un ordinateur que de gagner une partie d’échecs. C’est une conséquence de l’évolution humaine. Les humains ont cherché des solutions aux problèmes naturels pendant des millions d’années, jusqu’à ce qu’ils commencent à les considérer comme allant de soi. Elon Musk, le patron de Tesla, répète souvent que les problèmes de production dans son usine sont le résultat de notre dépendance excessive vis-à-vis des robots. « Les humains sont gravement sous-estimés », estime-t-il.

Les robots ont généralement beaucoup de mal à gérer les aspects physiques des tâches ordinaires. Pourtant, les progrès qu’ils réalisent dans ce domaine ne doivent pas être sous-estimés. Preuve en est : un robot marqueur de trois points a fait une démonstration à la mi-temps du match entre la France et les États-Unis aux JO.

En 2019 déjà, le CUE3 – son prédécesseur – avait établi un record mondial en marquant 2020 paniers d’affilée – le nombre correspondant à l’année où devaient se dérouler les Jeux olympiques de Tokyo. Le robot a accompli cet exploit en 6 heures et 35 minutes. Soit un panier toutes les 12 secondes.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés