Le fondateur de Huawei: ‘Certains politiciens américains veulent nous tuer, et pas seulement nous corriger’

Ren Zhengfei (Huawei-CEO). – EPA

Dans un discours d’adieu à sa filiale Honor, le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei, a demandé à ses futurs ex-employés de se surpasser afin de concurrencer leur ancienne société-mère. ‘Nous sommes vos concurrents à l’avenir’, a-t-il notamment déclaré.

Plus tôt ce mois-ci, on a appris que Huawei avait trouvé une échappatoire aux sanctions américaines pour sa filiale Honor. Celle-ci va être vendue à Shenzhen Zhixin New Information Technology, un consortium composé d’agents et de revendeurs de la marque.

Dans un discours posté sur un forum d’employés de Huawei jeudi, Ren Zhengfei a appelé Honor à devenir le plus grand concurrent de Huawei après la séparation. Renverser Huawei doit ‘devenir votre slogan de motivation’, a-t-il affirmé aux employés sur le départ.

‘À l’avenir, nous sommes vos concurrents’, a-t-il ajouté.

Les smartphones de la marque Honor représentent 26% des 51,7 millions de téléphones expédiés par Huawei entre juillet et septembre, selon les chiffres du cabinet de conseil Canalys, relayés par Reuters. Si Honor parvient à reprendre la production, la marque devrait pouvoir conserver sa part de marché, a déclaré à l’agence de presse Flora Tang, analyste chez Counterpoint Research.

‘Pas besoin d’entraîner des innocents’

La manœuvre de vente, au terme de laquelle Huawei ne disposera plus d’aucune participation dans Honor, doit permettre à la marque de smartphones et d’ordinateurs de reprendre l’approvisionnement en composants actuellement limité à cause des sanctions américaines.

‘Les vagues successives de sanctions américaines sévères contre Huawei nous ont permis de finalement comprendre que certains politiciens américains veulent nous tuer, et pas seulement nous corriger’, a encore affirmé Ren Zhengfei dans son discours.

Alors que Huawei pourrait surmonter les difficultés, des ‘millions’ d’employés des agents et distributeurs d’Honor dans le monde entier perdraient leur emploi à mesure que les canaux de vente s’assècheraient, a poursuivi le fondateur du géant technologique chinois. ‘Nous n’avons pas besoin d’entraîner des innocents à l’eau juste parce que nous souffrons’, a-t-il conclu.